Guinée : 12 morts dans un accident de la route

un camion rempli de gravier et qui venait de Sonfonia a tué 12 personnes et fait plusieurs blessés graves.

A Conakry,

Dans la matinée du samedi 15 novembre, un camion rempli de gravier et qui venait de Sonfonia a tué 12 personnes et fait plusieurs blessés graves. Le directeur national de la police routière, Hamidou Boubacar SAAR, présent sur les lieux du drame, a expliqué à Afrik.com ce lundi 17 novembre comment l’accident s’est déroulé : « C’est un camion appartenant à la société HENAN Chine qui a quitté Sonfonia avec un chargement de graviers et qui descendait sur Enta. Arrivé à 100 mètre du carrefour du marché Enta, un camion était en panne sur la route. Quand il a vu ce camion, il a dévié, mais un taxi aussi se retrouvait sur la route. Il a voulu éviter ce taxi. Suite à la défectuosité du système de freinage, il s’est vu renverser sur les marchands ».

Selon le directeur national de la police routière, « l’accident a fait Plusieurs blessés graves, dont un enfant de cinq ans, dont le pied a été amputé et 12 morts. Parmi ces 12 morts, six femmes. 11 corps ont été déposés à la morgue de Donka et le dernier retrouvé dans une mosquée du quartier ». Et de lancer : « Il faut que les Guinéens comprennent que les emprises sont à dégager. Marché pour les marchands, route pour les usagers et emprise pour les piétons. Je lance un appel pour qu’ont soit doté de grues à grande capacité. Cet accident s’est produit à 12 heures 30. Mais, c’est seulement à 15 heures qu’on a pu enlever le camion sur les corps. Il nous faut des grues de grande capacité. Si la sécurité routière n’est pas dotée de grues de plus grande capacité, c’est le désordre. On pouvait sauver certaines victimes si la grue de grande capacité était là. Aussitôt l’accident se produit, aussitôt on enlève le camion sur les corps. Aux usagés d’être prudents ! »

Il faut noter que les accidents de ce genre sont récurrents en Guinée. Et l’absence de sociétés pour les contrôles techniques des véhicules ne fait qu’accentuer ce phénomène. Dans l’après midi de ce lundi 17 novembre, le chef de fil de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo a rendu visite aux familles des victimes pour les condoléances d’usage.