Guillaume Soro reconduit dans ses fonctions de Premier ministre

Au lendemain de son investiture à Yamoussoukro, le nouveau Chef d’Etat ivoirien a reconduit Guillaume Soro dans ses fonctions de Premier Ministre. Celui-ci a reçu pour mission de former très prochaine un gouvernement dit « d’union nationale ». Dans le même temps, Alassane Ouattara a promis qu’il signerait un nouvel accord de Défense « non secret » avec la France, dont le président, Nicolas Sarkozy était présent samedi lors de son investiture.

De notre correspondante

Guillaume Soro a été reconduit au poste de Premier Ministre par Alassane Ouattara, d’un commun accord avec Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), qui l’a soutenu lors de la dernière présidentielle. L’avis d’Henri Konan Bédié était d’autant plus important qu’Alassane Ouattara a été élu, au deuxième tour de la présidentielle de novembre 2010, sous la bannière du rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) que préside l’ancien chef d’Etat. Selon leurs accords, le poste de Premier Ministre devait revenir au Pdci. Cependant, le nouveau président, après consultation de son aîné et allié, a jugé que « la situation était encore fragile » et commandait la reconduction de Guillaume Soro à la tête de la nouvelle équipe gouvernementale.

Gouvernement d’union nationale et accord de défense avec la France

Alassane Ouattara a expliqué au micro de RFI et de la chaîne de télé France 24 que le nouveau gouvernement devrait comprendre des éléments du Front Populaire Ivoirien (Fpi) de Laurent Gbagbo. Alors qu’il veut faire juger l’ancien président toujours en résidence surveillée à Korhogo dans le nord du pays par un tribunal ivoirien, il a indiqué que « Nous sommes en discussion avec des éléments modérés du Fpi», pour leur entrée dans le futur gouvernement.

Alassane Ouattara souhaite aussi poursuivre la coopération militaire avec la France. Celle-ci prendra la forme d’un accord de Défense « non secret », la France n’ayant « rien à cacher », selon Nicolas Sarkozy.
En attendant la rénovation de la résidence présidentielle, le nouvel homme fort de Côte d’Ivoire devra faire la navette entre Yamoussoukro et sa résidence privée d’Abidjan-Cocody mitoyenne à l’hôtel du Golf où sont encore stationnés des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Cette nouvelle armée avec laquelle Alassane Ouattara a définitivement conquis le pouvoir début avril doit être mieux encadrée. Certains de ses éléments seront démobilisés pendant que d’autres recevront une formation militaire adéquate. Pour cela, une opération d’identification a démarré il y a quelques semaines.