Guillaume Soro participe à son premier conseil des ministres

Le chef de l’ex-rébellion ivoirienne et ministre d’Etat à la Reconstruction a pris part mercredi, pour la première fois, à un conseil des ministres du gouvernement du Premier ministre Charles Konan Banny et sous la direction du président Laurent Gbagbo.

N’ayant pas mis les pieds dans la capitale économique ivoirienne depuis plus d’un an « pour des raisons de sécurité », Guillaume Soro a signé son retour mardi, en provenance du QG des Forces nouvelles à Bouaké (nord), « pour participer activement au processus de paix » et jouer pleinement son rôle au sein du gouvernement.

Assuré que les Forces impartiales prennent en charge sa
sécurité, M. Soro a eu mardi, immédiatement après son arrivée à Abidjan, des entretiens en tête-à-tête, d’abord avec le chef de l’Etat puis avec le Premier ministre.

L’entretien d’une heure avec Laurent Gbagbo a convaincu
Guillaume Soro que la bonne voie a été prise concernant le
processus de paix en Côte d’Ivoire.

On rappelle que le retour de Soro à Abidjan et sa participation aux activités gouvernementales sont à mettre à l’actif de la mise en oeuvre des résolutions de la rencontre des quatre principaux leaders politiques ivoiriens, tenu le 28 février dernier à Yamoussoukro sur l’initiative de M. Konan Banny.

Les Ivoiriens satisfaits des 100 premiers jours de Konan-Banny

Par ailleurs, un bilan établi par les observateurs
après les cent premiers jours de Charles Konan Banny à la Primature ivoirienne relève quelques avancées notables dans le processus de paix en cours dans le pays.

« En dépit des difficultés de départ, nous nous rendons compte que le processus de paix a enregistré des avancées notables. Le Premier ministre est en train de réussir son coup », a estimé Irié Jonas, un cadre de banque à Abidjan.

L’installation d’un groupe de travail pour l’identification des électeurs dans le cadre du processus électoral, la signature d’une convention avec l’Union européenne, la mise en place d’un comité de réhabilitation des casernes et la rencontre des principaux leaders politiques à Yamoussoukro sont également à mettre à l’actif du nouveau Premier ministre.

Après cent jours à la Primature, M. Konan-Banny a redonné espoir aux Ivoiriens, promettant d’organiser les élections à l’échéance prévue.