Guillaume Soro, l’homme indispensable de Côte d’Ivoire

A la veille des élections législatives, le quotidien français Libération consacrait un grand article au duo dirigeant la Côte d’Ivoire, formé du Premier ministre, Guillaume Soro et du Président de la République, Alassane Ouattara avec comme question : « qui est l’homme fort du pays ? Alassane Ouattara, élu au suffrage universel il y a un an et adoubé par l’ensemble de la communauté internationale? Ou Guillaume Soro, l’ancien chef de file des rebelles qui ont mis en coupe réglée la moitié nord du pays depuis près de dix ans ? ». Pour le quotidien français, ce serait de plus en plus Soro qui s’imposerait, il serait en train de « constituer une garde prétorienne placée sous son autorité directe, et a nommé plusieurs de ses fidèles à des postes stratégiques au sein de la nouvelle armée ». Mais avec une épée de Damoclès sur la tête car la CPI pourrait lui demander des comptes. Le Procureur Louis Ocampo Moreno a averti qu’il chercherait des deux cotés les responsables d’exactions.

Lire l’article sur Libération : Ouattara et Soro, un drôle de duo à la tête de la Côte-d’Ivoire