Gouvernance mondiale d’Internet : nomination d’experts africains

Pour la première fois dans l’histoire de la société de l’Information deux experts africains de haut niveau se sont vus remettre des clés cryptographiques de sécurité des serveurs racines Internet lors d’une cérémonie organisée à Washington les 16 et 17 juin par la société pour l’attribution des noms de domaines et des numéros sur Internet (ICANN).

Cette nomination constitue un nouveau pas vers l’internationalisation de la gouvernance de l’Internet souhaitée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s’est fortement mobilisée à travers son Institut de la Francophonie numérique (IFN). Les deux experts francophones, font à présent partie d’un groupe restreint de représentants de confiance de la communauté de l’Internet. Sélectionnés au niveau mondial par l’ICANN, ils sont chargés en cas de dysfonctionnements sérieux d’utiliser les codes cryptographiques qu’ils détiennent pour assurer la restauration des serveurs racines qui sont des infrastructures critiques pour le fonctionnement global de l’Internet.

L’OIF invite également à Bruxelles (20-25 juin), une dizaine d’experts africains des secteurs publics et privés à contribuer aux travaux de la 38e réunion annuelle de l’ICANN qui a pour thème « La gouvernance technique d’Internet ». Par ailleurs, en marge de ces travaux, se tient un comité technique en charge de la cybercriminalité sur la toile francophone, réuni, en partenariat avec l’IFN, par le Réseau international francophone de formations policières (Francopol).

En soutenant activement la participation des acteurs francophones des pays du Sud à ces instances internationales, l’OIF contribue à l’amélioration de la gouvernance multilatérale et démocratique de l’Internet, recommandée par la Conférence Ministérielle de la Francophonie sur la société de l’information tenue à Rabat (Maroc) en 2005.

Plus d’informations sur www.francophonie.org