Gilchrist Olympio s’inquiète de l’état économique du Togo

Dans un entretien accordé à la Panapress samedi à Paris et cité par Angolapresse, Gilchrist Olympio explique que, hormis le port de Lomé dont les activités fonctionnent bien, aucun autre secteur de l’économie n’a de bons résultats. Pour le Président de l’Union des forces du changement (UFC), toujours en exil en France, la solution serait que le Togo revienne à une coopération avec la communauté internationale. Or celle-ci a suspendu toute aide au pays, lui reprochant un déficit démocratique.