Ghana : une direction et un fonds pour l’assainissement instaurés par le gouvernement

Le gouvernement ghanéen ne compte pas ménager ses efforts pour améliorer la vie des citoyens. Un communiqué informe qu’une Autorité nationale responsable de l’assainissement et un fonds consacré à ce secteur sont désormais créés. Le projet d’assainissement au Ghana est donc en bonne voie.

Au cours d’un voyage récent dans la Volta, Mahamudu Bawumia, Vice-président ghanéen, déclarait : « Afin de coordonner efficacement les efforts qui visent à améliorer l’assainissement au Ghana, le gouvernement a lancé le processus de création d’une Autorité nationale de l’assainissement et d’un Fonds national de l’assainissement ». Ce processus vient à point nommé dans la mesure où il atteste, une fois de plus, du fait que l’Etat souhaite permettre aux Ghanéens d’accéder plus facilement aux différents services d’assainissement.

Assainir l’environnement : une priorité

Les objectifs de la création de cette Autorité nationale de l’assainissement sont très clairs. La déclaration du Vice-président ghanéen vient d’ailleurs le confirmer : « La qualité de vie que nous voulons pour nos communautés est étroitement liée à la façon dont nous gérons l’eau et l’assainissement. Vivre dans une bonne société et dans un environnement bien géré en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, est quelque chose que nous devrions tous souhaiter pour nous-mêmes et nos enfants ».

L’agence ainsi créée sera également responsable de tous les dossiers généraux relatifs à l’assainissement au Ghana. L’un des plus importants est le projet de fourniture de 20 000 poubelles sur toute l’étendue du territoire. Concernant le Fonds de l’assainissement, il sera consacré à rassembler des ressources destinées à développer de multiples projets d’assainissement dans le pays.