Ghana : un député accusé d’avoir transformé Dormaa West en zone de guerre

Ali Maïga Halidu

L’Honorable député Ali Maïga Halidu, de la circonscription de Dormaa Ouest, du Nouveau Parti Patriotique (NPP), a été lié à un incident violent dans la circonscription, qui a conduit à l’incendie d’une camionnette destinée aux opérations Covid-19, d’une moto et à la mort de l’un de ses partisans, Kofi Labet.

Des partisans lourdement armés d’Ali Maïga Halidu se seraient livrés à des fusillades sporadiques dans la circonscription, intimidant les personnes qui voulaient s’inscrire à l’exercice d’enregistrement de nettoyage de la Commission électorale, qui a démarré le samedi dernier. L’équipe de sécurité, composée de militaires et de policiers sur le terrain pour le maintien de l’ordre public, aurait été maîtrisée par Kofi Labet et son gang armé, sous l’instruction du député. Le chauffeur du député «Bugi» a également été vu dans la circonscription, « tirant sans but ».

Des vérifications indépendantes montrent que le député a fui la ville lorsque les choses sont devenues incontrôlables et que des renforts ont été appelés pour rétablir le calme. En revanche, un autre partisan d’Ali Maïga Halidu serait dans un état critique, ayant également subi de graves blessures à l’une de ses jambes.

Le National Democratic Congress (NDC) a déclaré que « le groupe rebelle du NPP a assiégé le bureau de la Commission électorale où se déroulait, à l’aube, l’exercice de nettoyage de l’inscription des électeurs, apparemment pour gérer la sécurité du lieu ». Cette déclaration a été signée par Stephen Azorba et Stephen Sarfo, respectivement secrétaire et responsable des communications du NDC, dans la circonscription de Dormaa Ouest.

À rappeler, qu’il y a eu des incidents violents similaires dans la circonscription de Banda qui ont entraîné le meurtre d’un enseignant stagiaire. La circonscription Ajumako-Enyan-Esiam, dans la région centrale, dirigée par Cassiel Ato Forson, a également enregistré des violences entre l’opposition NDC et le NPP au pouvoir qui espère déloger le député sortant du NDC, ancien vice-ministre des Finances dans le John Mahama administration.

Mavis Hawa Koomson a aussi été capturée lors d’une fusillade à Kasoa, dans la région centrale, où elle est députée et ministre en exercice des Initiatives spéciales du gouvernement. Le Président Nana Akufo-Addo n’a pas encore entendu les appels à son licenciement, même si elle a admis avoir tiré son arme et tiré, affirmant que c’était pour dissuader certaines personnes qui voulaient l’attaquer. Trois motos ont également été incendiées.