Ghana : près de 2 milliards d’exportations non traditionnelles du cajou

Le Ghana a empoché 2,89 millions de dollars (1,6 milliard FCFA) d’exportations non traditionnelles (NTE) en 2019, selon les chiffres de l’Autorité de promotion des exportations du Ghana (GEPA). Les recettes d’exportations non traditionnelles de 2019 étaient supérieures de 3,10% à celles de 2018, estimées à 2,83 millions de dollars (1,5 milliard FCFA). Les exportations non traditionnelles ont représenté 8,53% du total des exportations l’an dernier, selon le GEPA.

Au cours des cinq dernières années de 2015 à 2019, les NTE du Ghana ont augmenté à un taux annuel moyen de 2,97% et ont contribué à hauteur de 18% aux exportations nationales totales de marchandises du Ghana en 2019. L’appréciation des exportations non traditionnelles est associée à des performances plus élevées dans le secteur des produits transformés et semi-transformés, en particulier les tourteaux de cacao, l’huile de palme, les produits sidérurgiques.

Le secteur manufacturier a été le secteur le plus contributeur, représentant environ 84,6% du total des exportations non traditionnelles. La performance de ce sous-secteur reflète une croissance de 11,15% en 2019 par rapport aux bénéfices de 2018. Dans l’ensemble, le secteur du cacao transformé a connu une croissance de 5,99% en 2019 par rapport à 2018. La croissance marginale du secteur du cacao était due à une forte demande couplée à des prix, à terme élevés, pour le beurre et les tourteaux de cacao.

Cette croissance était soutenue par la disponibilité de plus de fèves de cacao locales pour les fabricants, en plus de la politique de COCOBOD qui permettait aux fabricants d’importer des fèves de cacao pour compléter leur stock local. Le secteur agricole a cependant baissé de ses performances, enregistrant 14,84% des exportations totales. Il a enregistré une réduction de 27,21% de ses performances par rapport à 2018, affectant sa contribution totale à la croissance de NTE en 2019.

La noix de cajou était la principale source de revenu de tous les produits agricoles en 2019. Cependant, sa performance a diminué de 37,1% par rapport à la performance de 2018 et a contribué pour 55% aux revenus totaux du sous-secteur. Les fleurs étaient le revenu le plus bas de la première catégorie 1°, contribuant à environ 0,80% des revenus totaux du sous-secteur et représentant une croissance de 40,64% par rapport à ses revenus de 2018.

L’art industriel et l’artisanat ont également représenté 0,50% du total des exportations non traditionnelles, contre 12,82% l’année précédente. En termes de destination, des produits d’exportation non traditionnels ont été exportés vers 155 pays. Les Pays-Bas étaient le premier pays avec des importations de 381 millions de dollars (203,8 milliards FCFA) d’exportations non traditionnelles du Ghana. Il a été suivi par le Burkina Faso et le Togo voisins respectivement en deuxième et troisième.

La France, l’Inde, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Allemagne, le Vietnam et le Sénégal ont complété le top 10 des destinations des exportations non traditionnelles du Ghana. Le marché de l’UE était la principale destination, contribuant à 38,18% du marché total en absorbant la valeur de 1,11 milliard de dollars (594  milliards FCFA) des NTE. Cette valeur marchande a cependant diminué de 3,43% par rapport à la performance de 2018. Les exportations de produits non traditionnels vers la CEDEAO ont atteint 836,5 millions de dollars (447,6 milliards FCFA), soit une augmentation de 12,79% par rapport à l’année précédente.