Ghana : Mzbel arrêtée pour un commentaire sur le VIH

La musicienne ghanéenne, Mzbel, a été arrêtée par le commandement de la police régionale du Grand Accra. Selon les rapports, la star de la télévision, Stacy Amoateng, a dénoncé la musicienne controversée au département des enquêtes criminelles de la police (CID), pour diffamation de caractère.

La responsable des relations publiques de la police du CID, DSP Juliana Obeng, l’a confirmé lundi à Adom News. Mzbel, également connue sous le nom de Nana Akua Amoah, aurait déclaré que Stacy Amoateng, était séropositive, selon les informations qu’elle a reçues du prophète Nigel Gaisie. « Mzbel est venue seule au siège du CID mais elle a été officiellement arrêtée », a-t-elle ajouté.

DSP Juliana Obeng a déclaré que la musicienne avait été mise en garde contre l’article 208 du Code pénal, qui porte sur la publication de fausses nouvelles. Mais, elle a ajouté que Mzbel est toujours en garde à vue dans l’attente d’une enquête. Elle a passé ce commentaire pendant les jours de ses disputes avec la cinéaste Tracey Boakye.

En conséquence, Mzbel avait été convoquée par la police, il y a plus d’une semaine, à répondre à certaines questions relatives à ce problème particulier. Les rapports indiquent que l’artiste d’une quarantaine d’années a toutefois ignoré l’invitation de la police. Cela a incité le CID de la police à activer le mandat d’arrêt contre la chanteuse de «Legelege», ce lundi 24 août 2020. Le rapport révèle également qu’elle est actuellement détenue à l’Unité des enquêtes spéciales (UES) du CID.