Ghana : les producteurs de cacao gagneront 21% en 2021

Les producteurs de cacao peuvent s’estimer heureux. Selon les prévisions, ils connaîtront au cours de la prochaine campagne de cacao une augmentation des ventes, en raison du projet du gouvernement ghanéen d’augmenter le prix à la production du cacao (IPC), payé aux producteurs de plus de 21% pour la saison 2020-2021.

S’ils gagnent actuellement 515 GH¢ (environ 50 000 FCFA) par sac de 64 kg de fèves de cacao, les agriculteurs bénéficieront désormais d’une augmentation de 12%, soit 625 GH¢ (environ 60 000 FCFA). Pour une tonne de fèves de cacao, l’augmentation de 21% signifie que les agriculteurs recevront un minimum de 10 000 GH¢ (environ 958 500 FCFA) pour leur production, plutôt que les 8 240 GH¢ (environ 792 900 FCFA) qu’ils reçoivent.

Selon Daily Graphic, à COCOBOD, l’annonce officielle de l’augmentation sera faite au début du mois prochain. La même source a ajouté que l’augmentation du prix payé aux agriculteurs pour leurs produits était le résultat du différentiel de revenu vital (LID) adopté par le gouvernement ghanéen, par le biais de COCOBOD.

En revanche, il convient de rappeler que le Vice-président ghanéen Dr Mahamudu Bawumia, avait annoncé, au mois d’août dernier, que le gouvernement avait négocié avec son pays voisin, la Côte d’Ivoire, pour fournir un différentiel de revenu vital de 400 dollars par tonne métrique aux producteurs de cacao.

« L’industrie du cacao a fait face à certains défis. Je pense qu’il n’y a aucun doute que la production n’est pas aussi élevée que la nôtre… les gens remplacent le cacao par d’autres cultures… Nous avons conclu avec la Côte d’Ivoire pour payer une prime supplémentaire ou un différentiel de revenu de 400 dollars par tonne métrique à chaque producteur de cacao », avait déclaré le Vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia.

Par ailleurs, cette initiative ivoiro-ghanéenne devrait promouvoir les produits du cacao sur le marché mondial et contrôlera la contrebande de cacao depuis leurs frontières.