Ghana : le résultat de l’élection présidentielle repoussé

Prévu pour ce mardi après-midi, le résultat du deuxième tour de la présidentielle ghanéenne ne sera pas connu avant le week-end prochain. Selon la Commission électorale, l’écart entre les voix obtenues par les deux candidats ne permet de déclarer un vainqueur. Un nouveau scrutin, vendredi, dans une dernière circonscription devrait permettre de départager John Atta-Mills et Nana Akufo-Addo.

Les Ghanéens vont devoir attendre la fin de la semaine pour connaître le nom de leur nouveau président. Contre toute attente, la commission électorale a repoussé la proclamation du résultat définitif au week-end prochain. Selon les chiffres provisoires qu’elle a publiés, seulement 23 055 voix séparent les deux candidats du deuxième tour de la présidentielle ghanéenne. John Atta-Mills, du Congrès national démocratique (NDC), conserve son avance avec 4.501.466 voix obtenues (50,13%), contre 4.478.411 de suffrages exprimés (49,87%) pour Nana Akufo-Addo, son adversaire du Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir).

Ce résultat, qui place John Attah-Mills en tête du scrutin, concerne 229 des 230 circonscriptions. Celle de Tain dans la région de Brong Ahafo (centre-ouest), dont les résultats ne sont pas encore connus, pourrait faire la différence. Le scrutin de dimanche dernier a été annulé dans ce fief du parti de Nana Akufo-Addo (NPP) pour de problèmes de logistique. Les électeurs de cette circonscription n’ayant pas pu voter, ils ne devront le faire que vendredi 2 janvier.

La tension est montée, ce mardi à Accra, la capitale du pays. Les militants du NDC de John Atta-Mills pressenti depuis lundi comme vainqueur, armés de branches et de bâtons, selon l’AFP, se sont massés devant le siège de la Commission électorale pour réclamer la proclamation des résultats définitifs. La police a du intervenir pour les disperser.

Lire aussi:

 Présidentielle au Ghana : le face à face Akufo-Addo, Atta-Mills

 Ghana : en route pour le deuxième tour de l’élection présidentielle

 Les observateurs étrangers louent la crédibilité des élections au Ghana

 Le Ghana élit un nouveau président