Ghana : le parti de John Dramani Mahama dévoile des preuves de fraude électorale

Sammy Gyamfi, responsable des communications du Congrès national démocratique (NDC) de l’opposant John Dramani Mahama, a présenté au grand public des preuves de fraude électorale, lors des élections du 7 décembre dernier, que son parti a rassemblées jusqu’à présent.

Lors d’une conférence de presse au siège du parti à Accra, Sammy Gyamfi, responsable des communications du parti de l’opposant John Dramani, a affirmé que certains éléments de preuve recueillis jusqu’à présent par le parti ont établi que la Commission électorale, dirigée par Jean Mensa, dans certains bureaux de vote, avaient pour but de réduire les votes du candidat du NDC, John Dramani Mahama, tout en gonflant les chiffres du candidat Akufo-Addo. Il a indiqué que ce que le parti a détecté, dans son audit, un « vol à nu ».

Sammy Gyamfi a cité un exemple ainsi : « Donc l’école primaire Sunyani West SDA, bureau de vote Chiraa 1, le nombre d’électeurs sur le registre des électeurs est de 49. Nombre total de bulletins alloués au bureau de vote par la Commission Electorale, selon le document statistique de vote de circonscription qu’ils ont eux-mêmes remis aux partis politiques : 60 »

« Pourtant, le total des votes exprimés au bureau de vote est de 466, comme indiqué sur la feuille rose. Si ce n’est pas une preuve de fraude électorale, alors qu’est-ce que c’est ? », se questionne-t-il. « Attention, ce n’est qu’un des milliers de cas de fraude que nous avons découverts grâce à notre minutieux audit des feuilles roses », a-t-il ajouté.

Sammy Gyamfi a ajouté : « dès le début, il était clair que la Commission électorale avait donné au NPP un avantage illégal pour tricher. Ils ont reçu des bulletins de vote officiels qui étaient des documents de sécurité, estampillés du cachet de validation de la CE… ». Sammy Gyamfi a souligné que le NDC a reçu « toutes les feuilles roses et au bon moment, nous allons rendre nos résultats publics ».

La CE, dans les 48 heures suivant le vote du mercredi 9 décembre, a déclaré la Président sortant, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président élu du Ghana, mais a changé ses chiffres à plusieurs reprises. Par exemple, le jeudi 10 décembre, la CE a publié une déclaration admettant une erreur pour dire que son président « a utilisé par inadvertance 13 433 573 comme total des votes valablement exprimés ». « Le nombre total de votants est de 13 119 460. Cela ne change-t-il pas les pourcentages indiqués pour chaque candidat ainsi que les résultats donnés par le président ? »

John Dramani Mahama, qui a conduit le NDC aux élections de 2020, lors d’une conférence de presse après que la CE a déclaré le Président Akufo-Addo vainqueur de la course à la Présidentielle, a qualifié les résultats d’« imparfaits et fictifs ».

Mahama a affirmé que les données disponibles pour son parti dans les 16 régions du Ghana montraient qu’il avait remporté l’élection présidentielle de 2020, insistant sur le fait que toute autre déclaration de la CE était une preuve de manipulation des chiffres. Il a donc rejeté le résultat de l’élection présidentielle.