Ghana : le gouvernement rend hommage à George Floyd

George Floyd

A Accra, plusieurs Ghanéens de la diaspora ont rendu hommage, vendredi dernier à l’Afro-Américain George Floyd. L’évènement a été organisé avec l’appui du ministère du Tourisme et Ghana Tourism Authority (GTA).

La cérémonie, d’une durée d’environ deux heures, a connu la présence de nombreuses personnalités, notamment celle de Stephanie S. Sullivan, ambassadrice des Etats-Unis au Ghana. Nana Kobina Nketiah, chef d’Esikado, et Akwsi Agyeman, PDG de GTA (l’Autorité Ghanéenne du Tourisme) ont également honoré la cérémonie de leur présence. Ce dernier a d’ailleurs déclaré que sa participation témoigne de la solidarité avec la communauté endeuillée, suite à l’accueil favorable donné l’an passé à l’invitation du président Akufo-Addo pour le compte du programme « Année du retour ».

Une cérémonie pleine d’émotions

Les participants à cette commémoration se sont dirigés vers le Centre Dubois W.E.B dans la capitale ghanéenne, pour le dépôt de gerbe. Il s’agit là d’un symbole d’exigence de justice pour George Floyd, tué le 25 mai dernier, par des policiers blancs, à Minneapolis, dans le Minnesota, aux États-Unis. Le drame avait alors déclenché une vague de protestations, un peu partout dans le monde. Nana Akufo Addo, le Président ghanéen, est le seul chef d’Etat africain a s’être prononcé publiquement par rapport à l’assassinat de George Floyd.

Pour le Dr Lawrence Tetteh, évangéliste international, « nous avons besoin d’un front uni de masse pour gagner la lutte contre le racisme ». Selon sa prise de position, les autorités américaines doivent absolument condamner ce genre d’incident car ce n’est pas la première fois qu’un Noir est assassiné sur leur territoire. Le 13 mars dernier, c’est Breanna Taylor, une jeune ambulancière de 26 ans qui avait été tuée par des policiers, à son domicile, à cause d’un avis de recherche erroné.