Ghana : John Mahama s’attaque à Akufo-Addo

Nana Akufo-Addo (gauche) et John Mahama (droite)

Le candidat du Congrès national démocratique (NDC), John Dramani Mahama, a indiqué qu’il n’est pas surpris que rien n’ait été mentionné sur la corruption, lors du lancement de la campagne pour l’élection présidentielle 2020 au Ghana, du Nouveau Parti patriotique (NPP), du Président Nana Akufo-Addo.

John Mahama

Selon lui, Nana Akufo-Addo a perdu la lutte contre la corruption et a fait croire aux Ghanéens que tous les politiciens sont corrompus. L’ancien Président s’exprimait dans une interview à la télévision XYZ, dimanche, lorsqu’il l’a fait savoir. Il a noté qu’Akufo-Addo, présenté comme incorruptible, combat désormais les institutions mises de côté pour aider à lutter contre la corruption hors du système, citant le cas du vérificateur général, qui a été contraint de prendre congé avec des clés de son bureau changées.

« Ce Président est avocat et a demandé au vérificateur général de partir en congé, cela signifie qu’il peut demander au patron de la CE, à la CHRAJ et à d’autres officiers de cette envergure de partir en congé. Et si vous êtes en congé et que les clés de votre bureau sont changées, cela signifie que vous n’avez pas l’autorisation de revenir », a déclaré John Mahama.

Il a ajouté : « Je ne suis pas surpris qu’ils aient gardé le silence sur la corruption. Ils ont en fait complètement perdu la lutte contre la corruption. Ce Président n’est pas engagé dans la lutte contre la corruption. De toute évidence, ils ont perdu le combat ».

L’élection présidentielle ghanéenne aura lieu le 7 décembre 2020. Le Président sortant, Nana Akufo-Addo, est candidat à un second et dernier mandat. L’élection présidentielle de décembre 2016 a donné lieu à une alternance politique avec la victoire du candidat du Nouveau Parti patriotique (NPP), Nana Akufo-Addo sur le Président sortant John Mahama, membre du Congrès démocratique national (NDC), qui concourait pour un second mandat.