Ghana : des tests en vue d’une application permettant d’identifier l’ictère

Les cas de nouveau-nés atteints de jaunisse à la naissance ou peu après sont légion. Une application peut désormais déceler la jaunisse rien qu’en analysant les yeux des bébés. Des milliers de nouveau-nés pourraient être sauvés par année.

L’ictère est la résultante de la concentration de bilirubine qui se manifeste au cours de la destruction normale d’anciens globules rouges. Le pigment de couleur jaune ocre produit par la bile, teinte la peau des nouveau-nés, les muqueuses et le blanc de leurs yeux. C’est ce qui justifie le nom de la maladie, la jaunisse. 114 000 nourrissons perdent la vie, chaque année, à cause d’elle, mais une application pourrait changer la donne.

Comme l’explique Terence Leung, l’un des concepteurs : « Dans de nombreuses régions du monde, les sages-femmes et les infirmières évaluent la jaunisse à l’œil nu. Ce n’est pas fiable, surtout pour les bébés à la peau foncée, explique Terence Leung, l’un des concepteurs de l’application. Notre méthode, basée sur l’utilisation de smartphones, fournirait une évaluation plus rigoureuse, garantissant que les cas graves ne passent pas inaperçus ».

Des tests au Ghana

En ce moment, cette invention en est à sa phase de test au Ghana où 500 bébés seront dépistés grâce à elle. L’équipe a procédé à une confrontation, se servant de 37 photos de nouveau-nés ayant des symptômes d’ictère ainsi que des résultats de leurs tests sanguins. L’algorithme a affiché une précision de 100% de tous les cas qui requièrent un traitement et 60% de ceux qui n’en avaient pas besoin.

Ce résultat est très satisfaisant surtout quand on sait que les appareils actuellement utilisés valent plus de 6 000 dollars. Les études continuent pour affiner l’application, afin qu’elle soit disponible dans les meilleurs délais.