Gbagbo veut supprimer la carte de séjour

Les principaux quotidiens d’Abidjan ont fait lundi, leur une avec l’annonce, par le président Laurent Gbagbo, de sa volonté de supprimer la carte de séjour imposée aux ressortissants étrangers en Côte d’Ivoire.

Lors d’une rencontre dimanche avec la communauté burkinabé en Côte d’Ivoire, le président Gbagbo avait déclaré vouloir supprimer la carte de séjour imposée aux ressortissants étrangers.

« Cohésion sociale, Gbagbo veut supprimer la carte de séjour », titre à sa une le quotidien privé, l’Inter, pour qui, Laurent Gbagbo a fait cette annonce « dans le souci de restaurer la cohésion sociale entre les peuples ivoiriens et ceux de la sous- région ». Dans le même journal, Gbagbo a justifié cette mesure par le fait que les tracasseries liées au contrôle d’identité ont contribué à ternir l’image de la Côte d’Ivoire.

Un autre quotidien privé indépendant, Nord Sud Quotidien, est beaucoup plus affirmatif et convaincu de la décision prise par le président ivoirien : « Après 17 ans d’humiliations pour les étrangers : Gbagbo supprime la carte de séjour », titre le quotidien à sa une. Et Nord Sud quotidien de poursuivre : « répondant à ses interlocuteurs qui ont exprimé leurs souffrances dues aux tracasseries liées à la carte de séjour, Laurent Gbagbo a coupé court : la carte de séjour est supprimée ».

En lieu et place de la carte de séjour, Laurent Gbagbo a proposé que chaque étranger s’adresse désormais à la représentation de son pays à Abidjan, afin de se faire établir des papiers qui seront valables. Soir Info, autre organe privé, abonde dans le même sens et titre à sa une : « Gbagbo ne veut plus de carte de séjour ».

Le journal pro-gouvernemental, Fraternité Matin a barré sa une avec le titre : « Carte de séjour, Gbagbo propose la suppression ». « En faisant cette proposition, le président Laurent Gbagbo a accédé à la seule et unique doléance que lui a présentée la communauté burkinabé vivant en Côte d’Ivoire », écrit Fraternité Matin.

Le quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Le Nouveau Réveil, trouve en cette proposition « la grosse comédie de Gbagbo ».

En plus de la suppression de la carte de séjour, Gbagbo envisage la construction de magasins au port pour les Burkinabé afin d’améliorer les échanges commerciaux entre les deux pays. Le journal du PDCI qualifie toutes ces propositions de « promesses suspectes du chef de l’Etat ».