« Garçons et filles… tous les enfants à l’école » en RDC

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en République Démocratique du Congo (RDC) a lancé samedi dans l’enceinte d’une école primaire, à Kinshasa, la campagne d’inscription scolaire pour l’année 2007-2008, dont le slogan est « Filles et garçons, tous à l’école ». 4,5 millions d’enfants vivent en RDC hors de tout système scolaire.

Kinshasa, RD Congo

Son représentant dans le pays, Anthony Bloomberg, a rappelé à cette occasion que l’Unicef travaille avec le gouvernement de la RDC depuis cinq ans pour l’organisation des campagnes autour de la scolarisation des enfants congolais. L’objectif principal est de permettre à 1,5 million d’enfants en âge d’aller à l’école chaque année, dont la moitié de filles, d’être inscrits en 1ère année primaire. Pour l’année scolaire 2006-2007, près de 80 000 élèves supplémentaires ont ainsi été inscrits en 1ère année primaire par rapport à l’année précédente, tandis qu’en 2ème année, il y a eu un accroissement d’élèves d’à peu près 11% dans l’ensemble.

Pour le compte de l’année scolaire 2007-2008, qui s’ouvre le 3 septembre prochain, l’appui de l’Unicef tourne autour de 9 millions de dollars américains. Une somme qui va couvrir les besoins pédagogiques de 3 millions d’élèves et 67 000 enseignants de 1ère et 2 ème années des écoles publiques conventionnées et non conventionnées du pays, a indiqué M. Bloomberg. Selon lui, cet appui renforce les autres interventions de l’Unicef dans les 2 230 écoles primaires ciblées, qui visent l’atteinte de la parité dans l’effectif scolaire et l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Disparités garçons/filles et villes/campagne

Pour l’organisation, la situation des enfants et des femmes en RDC est très préoccupante malgré une tendance à la stabilisation politique après la tenue des élections générales. A en croire certaines statistiques, de 1995 à 2001, le taux net de scolarisation est tombé de 56% à 51%, avec un important écart entre les sexes (54,8% chez les garçons contre 48,6% chez les filles).

Cette disparité est également reflétée à la fois au plan régional et géographique : 76% des enfants sont scolarisés à Kinshasa contre 30% au Nord-Kivu et 38% au Sud- Kivu. Dans l’ensemble du pays, le taux net de scolarisation dans les zones urbaines se situe à 72% contre 43% dans les zones rurales.

4,6 millions d’enfants hors de système scolaire

On signale par ailleurs au moins 4,6 millions d’enfants en âge scolaire (dont 2,5 millions de filles) en dehors de tout système d’éducation. L’UNICEF dénombre une majorité d’enfants associés aux groupes armés, d’enfants de la rue, d’enfants et adolescents déplacés, « qui sont exposés non seulement à toutes formes de violences mais également aux risques d’infections sexuellement transmissibles (IST) et au Vih/Sida.

Les taux d’achèvement du primaire en RDC est de 29%, tandis que celui de maintien entre la 1ère et la 6ème année est de 44%. En 2006, un peu moins de 5% du budget national était consacré à l’éducation.