Gambie : la Cour Suprême rejette le recours de Darboe, le sanctionne et confirme Barro


Lecture 2 min.
Adama Barro et les juges de la Cour Suprême
Adama Barro et les juges de la Cour Suprême

La Cour Suprême de Gambie vient de rejeter le recours de l’UDP d’Oussainu Darboe et confirme la victoire d’Adama Barro à la Présidentielle du 4 décembre dernier. Par ailleurs, l’UDP est condamné à verser 100.000 dalasi à Adama Barro en guise de dédommagement.

Envoyé spécial en Gambie,

Le verdict tant attendu est tombé. La Cour Suprême de Gambie vient de rejeter le recours déposé par l’opposant Oussainu Darboe, visant à faire annuler le verdict du scrutin présidentiel rendu la dimanche 5 décembre dernier, donnant le Président sortant Adama Barro vainqueur. Cette nouvelle vient sans aucun doute doucher les espoirs des partisans de Darboe, dont beaucoup espéraient que leur leader allait être « rétabli dans son droit ». Plusieurs personnes dont des journalistes ont été interdits d’accès dans les locaux de la Cour Suprême, qui était plus ouverts aux militants politiques.

Verdict de la Cour SuprêmePar ailleurs, l’UDP est condamné à verser 100.000 dalasi à Adama Barro en guise de dédommagement. Ce mardi 28 décembre 2021 au matin, la capitale Banjul était sécurisée. Des policiers gérant la circulation à chaque carrefour, sans compter les patrouilles des forces de la CEDEAO (Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest) qui sillonnaient les rues, armes au poing. Du côté de la Cour Suprême, la PIU (Police Intervention Unit) assurait la forte sécurité, surtout de dissuasion. Les Gambiens ne sont pas perturbés, ils continuent de vaquer à leurs occupations.

N. C., partisane et proche collaboratrice de Oussainu Darboe se dit pas du tout surprise de cette décision. « Ils n’ont même pas pris le soin d’analyser le recours déposé par Oussainu Darboe. Une telle requête, aussi importante, devait, à mon avis, être prise avec beaucoup plus de sérieux. Je pense que la Cour Suprême avait pour prendre tout le temps nécessaire pour bien étudier les dossiers déposés sur sa table. Oussainu Darboe avait de bonnes raisons de faire recours. Dommage pour cette suite donnée à cette requête et qui d’ailleurs ne surprend personne », lance-t-elle.

A lire : Gambie : les stigmates de la défaite de Darboe encore visibles

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter