Gagnants du show Musique d’Afrique de l’Est

Vainqueur de la catégorie AFROS PÉPITES : Mounawar – Île de la Réunion – Fusion de l’Océan Indien (M’godro, Afro Beat, Funk . . . ). MOUNAWAR Une Energie très agréable, une voix séduisante, empreinte d’émotion. Une fraicheur musicale, très riche culturellement (Rythmes Indian Afro, Mélodies Anjouanais…) A découvrir !

Mounawar est né à Anjouan dans l’archipel des Comores : les îles de la Lune, d’un père grand comorien anjouanais et d’une mère anjouanaise malgache. Sa musique est représentative de l’Océan Indien par son rythme ternaire « M’godro ». En tant qu’auteur compositeur et interprète, il trouve ses influences dans l’Afro Océan Indien, le Funk, l’Afro beat… Il nous livre, à travers ses textes, des messages dénonçant les errances politiques de son pays et les injustices que vit au quotidien son peuple face à la politique qui règne dans les places publiques…

En 2007, Mounawar est lauréat du Prix Musique de l’Océan Indien.

En 20008, il est invité aux Découvertes du Printemps de Bourges.
2011 sera l’année de la sortie de son premier album.

Les textes de cet album seront écrits et chantés dans sa langue natale, le comorien, dérivé du Swaheli, elle lui permet de s’adresser à tous les peuples d’Afrique de l’Est, depuis le Sud de la Somalie jusqu’au Mozambique. Mounawar s’adresse aujourd’hui aux Hommes, il parle de leur souffrance, de leurs comportements propres à l’Homme, qui souhaite toujours plus, qui se dit « et si,et si… ». Son message de paix est aujourd’hui universel.

Musicalement, Mounawar a toujours été très curieux et très ouvert à toutes les musiques du monde. Outre le m’godro et le twarab qui ont bercé son enfance, la radio lui permet de découvrir Fela Kuti, Keziah Jones, Ben Harper ou Jack Johnson.

C’est entouré de Jeremy Lapra et de Didier Dijoux qu’il y parvient. Une véritable écoute lie ces trois musiciens, qui, réunis sur une même scène partagent la musique de manière très complice. C’est un véritable partage qui est alors offert au public

Tout sur Mounawar

2ème de la catégorie AFROS PÉPITES : East Africa Rise – Tanzanie, Kenya, France – Hip-hop/Reggae. East Africa Rise up, un projet culturel très intéressant qui donne naissance à un mélange hip-hop et reggae

Projet en cours depuis 2006. Un 1er album (sorti en 2008) East Africa Rise Up Mixtape regroupe 19 artistes de 4 nationalités différentes (Tanzanie, Kenya, Nigeria et France). Un 2sd album vient de sortir (août 2010), cd/dvd Rising Spirits Connection, enregistré entre 2008 et 2010 combinant, ensemble sur des morceaux à thèmes, 48 artistes : tanzaniens (24), kenyans (10), français (8) et rwandais (4) et jamaïcains (2).

Tout sur East Arfica Rise Up

3ème de la catégorie AFROS PÉPITES : ETH – France – Ethio ethno groove. Eth, du groove, des pulsations hypnotiques et sophistiquées, des rythmes électriques et épicés… puisé des mélopées Ethiopiennes et des rythmes du monde …

Eth puise son inspiration des mélopées éthiopiennes et des rythmes du monde.

Nourris des musiques urbaines de l’Addis Abeba des 70’s, mais aussi de dub et de ragas indiens, de funk, de rock et bien sûr d’afro-beat nigérian, les 5 musiciens du groupe se sont aussi laissés bercer par le Guembri Gnawa, le blues touareg et le Gamelan javanais.
C’est en tressant des ponts de singe entre l’Abyssinie et l’Indonésie, en invitant la Reine de Saba à danser le twist et en emportant quelques grains de sable du Sahara à Rio de Janeiro le temps d’une bossa lova qu’Eth compose son répertoire de transe et de danse.

Portées par une formation située pile entre le quintet de jazz et le power combo rock, les compositions de Eth s’appuient surtout sur du groove, des pulsations hypnotiques et sophistiquées, des rythmes électriques et épicés… Incantations animales entremêlées de miaulements de cuivres.

Tout sur ETH