Gabon-Zone économique spéciale de Nkok : les activités de production démarrent

Le projet du président de la République de créer un pôle économique à
Nkok, à 27 km de Libreville, prend progressivement corps. Invités par le
porte-parole de la présidence de la république, de nombreux
journalistes sont allés mardi toucher du doigt la réalité dans ce
périmètre industrielle.

A Libreville,

Les activités de production ont démarré dans la zone économique
spéciale de Nkok. Sur 1126 hectares d’espace réservés aux opérateurs
économiques, 440 ont déjà trouvé des exploitants. Au moins 78 entreprises ont fait des réservations pour s’y installer. Douze parmi elles sont entrain d’installer leurs matériels et quatre ont démarré effectivement leurs activités de production. Cette zone est sensée fournir des milliers d’emplois à terme.

Chaudronnerie du Gabon, Consulting House factory, Kidney industries et
Gabon Wood Industies sont parmi les entreprises qui ont démarré les
activités de production. De nombreux bâtiments y sont visibles. Entre
autres ceux abritant la centrale électrique, la gendarmerie, et le
siège des sapeurs pompiers.

Une volonté de communiquer sur les actions du gouvernement

Selon le porte- parole de la présidence de la République, Alain Claude
Blilié-By-Nze ce voyage de presses au cœur de la zone économique
Spéciale de Nkok découle de la volonté du président de la République,
Ali Bongo Ondimba de communiquer sur les réalisations de
l’Etat. Lesquelles visent à répondre aux attentes des populations. Il
s’agissait également de répondre au besoin d’informations des Gabonais
et donner une réponse pragmatique aux détracteurs d’Ali Bongo Ondimba
« qui disent que rien ne se fait à Nkok. »

Le but de la zone économique spéciale de Nkok est de contribuer à
exposer une vitrine des compétences des exploitants forestiers
gabonais et des industries dans la valorisation des matières premières
par une industrie novatrice et de pointe, affirmait Ali Bongo Ondimba
il y a quelques années.