Gabon : violent accrochage avec des orpailleurs-braconniers, 34 arrestations et 1 mort

Les agents de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), appuyés par une trentaine de militaires, viennent de procéder au démantèlement d’un camp d’orpailleurs camerounais au parc de Minkébé.

(De notre correspondant à Libreville)

Les agents de l’ANPN, soutenus par une équipe de trente militaires et un gendarme, viennent de démanteler un camp d’orpailleurs au parc de Minkébé. L’opération ne s’est pas déroulée tranquillement. Il y a eu 34 arrestations et 1 mort du côté des orpailleurs illégaux qui sont presque tous de nationalité camerounaise.

« Dans le mouvement de fuite de certains des orpailleurs camerounais, des tirs ont visé les éléments des Forces armées gabonaises, lesquelles ont riposté, faisant un mort parmi les clandestins », souligne un communiqué officiel.
Lors de l’opération de démantèlement, les agents de l’ANPN ont trouvé sur place une carcasse d’éléphant, la dépouille d’une panthère et des installations de vie. Conclusion : les chercheurs d’or se livraient également aux opérations de braconnage. Ils ont été trouvés d’ailleurs avec des armes et n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur les conservateurs.

« Contrairement à d’autres pays africains, le Gabon n’a pas pour règle de tirer à vue sur les braconniers. Néanmoins, nos soldats se réservent le droit de répliquer quand ils se trouvent visés, comme ce fut le cas il y a quelques jours. Soyons conscients qu’il ne s’agit plus uniquement d’une bataille pour sauver l’éléphant d’Afrique : c’est une question de sécurité publique et les autorités gabonaises prennent très au sérieux les agissements extrêmement brutaux des braconniers », a réagi le professeur Lee White, Secrétaire exécutif de l’ANPN.

Tous les orpailleurs interpellés seront présentés au parquet d’Oyem, afin de répondre de leurs actes devant la loi. Le corps de l’individu mortellement touché a été transporté par hélicoptère à Minvoul pour son conditionnement, avant d’être remis à la famille, en présence de l’ambassadeur du Cameroun au Gabon.