Gabon : trois étudiants exclus de l’Université Omar Bongo


Lecture 2 min.
arton38228

Trois étudiants de l’Université Omar Bongo viennent d’être exclus, à l’issue d’un conseil de discipline spécial qui s’est tenu dans cet établissement, lundi, à la suite d’un mouvement d’humeur enclenché par les étudiants.

(De notre correspondant à Libreville)

Les noms de trois étudiants, notamment Nnang Mezui Anatol, Mba Som Yves et Mezo Jacques Chirac ont été rayés de la liste des apprenants de l’Université. Ils seraient à l’origine des troubles qui ont empêché la tenue des cours dans cet établissement depuis lundi. Leur exclusion a été dénoncée, ce mercredi peu avant midi, par les responsables de la ligue estudiantine des droits de l’Homme, qui réclament en même temps la levée des sanctions infligées à leurs trois camarades.

« La ligue estudiantine des droits de l’Homme présente à l’opinion nationale et internationale les injustices et les violations des droits humains à l’université Omar Bongo. Violations issues de la pratique rectorale d’une gouvernance maladroite », a déclaré Nnang Mezui Anatol, Président de la ligue estudiantine des droits de l’Homme.

Rappelons que les étudiants de l’université Omar Bongo observent un mouvement d’humeur depuis le lundi 10 mars 2014. Lequel a entraîné l’arrêt des cours au sein de l’institution. Les étudiants réclament le paiement intégral de leurs bourses, la levée de la mesure d’exclusion de 34 apprenants sanctionnés en début d’année académique, la réfection de la voirie au sein du campus universitaire, l’adoption d’un revenu minimum d’insertion professionnelle accordé aux étudiants diplômés à la recherche d’un premier emploi.

Les étudiants réclament aussi le remboursement des frais d’inscription, la construction d’une bibliothèque centrale avec une salle multimédia, la révision des textes portant organisation de la mutuelle estudiantine ainsi que l’augmentation de la capacité d’accueil du restaurant universitaire.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter