Gabon : Reprise des cours sous haute tension

Une semaine après le début de la grève à l’université Omar Bongo de Libreville, principale université du Gabon, la reprise des cours s’est faite sous très haute tension, rapporte une source locale. En effet, les étudiants grévistes veulent faire aboutir leurs revendications notamment sur le paiement des bourses d’études, l’ouverture d’un concours d’entrée à l’École normale supérieure et une meilleure application du système LMD (licence, master et doctorat). Ils dénoncent « la politique du bâton » et « la lenteur ou la vitesse de certaines réformes en cours ». Jeudi dernier déjà, les manifestants avaient lancé une espèce d’« intifada » contre l’administration universitaire. Ce lundi 19 mars, ils prévoient la tenue d’une assemblée générale dans le campus, suivie d’un sit-in à un endroit encore tenu secret.