Gabon : pourquoi Ali Bongo retourne sur les lieux du… drame

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, alors au Maroc

Le chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est annoncé en Arabie Saoudite où il devrait se rendre très prochainement. Sauf que l’objet de sa visite reste très mystérieux.

Apparemment en pleine forme depuis son AVC, le président de la république gabonaise entend retourner sur les « lieux du crime ». Selon les journaux, notamment gabonais qui ont donné l’information, Ali Bongo retournera en Arabie saoudite pour remercier personnellement les autorités de Riyad pour leur sollicitude à son endroit suite à l’accident vasculaire cérébral dont il a été victime en octobre dernier.

Les journaux indiquent qu’Ali Bongo a saisi l’opportunité de la cérémonie, lundi, de présentation de la lettre de créance d’Abdulrahman Salem Aldahas, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Arabie Saoudite au Gabon, le président de la République pour annoncer qu’il envisage de se rendre prochainement en Arabie Saoudite.

Selon Gabon Review, par ce voyage, Ali Bongo compte « remercier sa Majesté, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, ainsi que le peuple saoudien» pour leur sollicitude à la suite de son accident et tout au long de son hospitalisation au King Fayçal de Riyad, jusqu’à son départ pour le Maroc, le 28 novembre 2018. Sauf que beaucoup de Gabonais sont convaincus que leur Président effectuera ce voyage pour bénéficier davantage de l’expertise médicale saoudienne.

A noter que l’état de santé d’Ali Bongo est toujours sujet à des réserves, avec notamment la sortie d’un collectif de cadres demandant à ce que la vacance du pouvoir soit prononcée. Victime d’un accident vasculaire cérébral le 24 octobre 2018 en Arabie Saoudite, Ali Bongo recevra les premiers soins sur place avant d’être évacué sur Rabat au Maroc, le 28 novembre 2018, où il suivra sa convalescence qui prendra fin le 23 mars 2019, date de son retour au Gabon.