Gabon : pourquoi Ali Bongo débarque à Libreville 

Le Président du Gabon, Ali Bongo

Alors qu’il séjournait à Londres depuis quelques semaines, le chef de l’tat du Gabon, Ali Bongo Ondimba, débarque à Libreville. Pour quoi faire ?

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, qui séjournerait actuellement à Londres, est attendu au Gabon, incessamment, durant ce week-end. La raison de son come-back imminent. La rentrée de la Cour constitutionnelle et la prestation de serment des juges constitutionnels qui « se fera mardi » 24 septembre, a indiqué une source de Gabonreview.

Selon les sites gabonais, la rentrée de la Cour, qui est prévue en janvier, selon les textes, avait été reportée à plusieurs reprises, en raison des ennuis de santé du chef de l’Etat qui, à cette époque, de trouvait encore à Rabat au Maroc où il poursuivait sa convalescence suit à un accident vasculaire cérébral dont il a été victime à Riyad, en Arabie Saoudite.

Ce retard dans la tenue de la rentrée de la Cour a été pointé du doigt, notamment par une partie de l’opposition gabonaise, qui n’a pas manqué de poser sur la table des débats la question de la légalité de la situation de l’institution. Pour cette cérémonie de mardi, les sources du site révèlent que « c’est le chef de l’Etat lui-même qui a fixé la date ».

Si la date du mardi 24 septembre est maintenue, cette rentrée aura lieu quinze jours après la reconduction, le 7 septembre, de Marie-Madeleine Mborantsuo à la tête de la Cour constitutionnelle. Sur les neuf juges qui devront prêter serment mardi, trois sont nouveaux. Par ailleurs, le mandat est désormais de neuf ans non renouvelable, alors qu’il était jusque-là de sept ans, renouvelable une fois.

Victime d’un accident vasculaire cérébral, le 24 octobre 2018 à Riyad en Arabie Saoudite, le Président gabonais, après près d’un mois de traitement sur place, sera transféré au Maroc où il poursuivra sa rééducation. Le dirigeant gabonais est rentré au bercail le 23 mars 23019. Fin août, il a pris l’avion pour Londres.