Gabon – Nigeria : libération des quatre otages chinois

Les quatre citoyens chinois pris en otage lors de l’attaque de pirates intervenue dans les eaux gabonaises dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 décembre 2019 sont désormais libres. C’est au Nigeria qu’ils ont été repérés et libérés.

L’information a été confirmée hier, dimanche 12 janvier 2020, par le Consulat général de Chine à Lagos. Les quatre ressortissants chinois pris en otage par des pirates à l’occasion d’attaques menées dans les eaux gabonaises au large du port d’Owendo, près de Libreville, ont été retrouvés et libérés au Nigeria.

Selon les propos d’un responsable du Consulat rapportés par l’agence de presse officielle Xinhua, les quatre hommes, libérés sains et saufs jeudi dernier, ont pu regagner la Chine hier dimanche. Cette libération est le résultat de la collaboration entre le Consulat général de Chine à Lagos, les forces gabonaises et la police et la marine nigérianes, en état d’alerte maximale depuis qu’ils avaient appris que les otages chinois avaient été conduits au Nigeria.

Pour rappel, les quatre Chinois travaillaient pour la société de pêche, Sigapeche, dont deux navires avaient été pris d’assaut par les pirates. En dehors de ces navires, trois autres avaient été attaqués par le même groupe de pirates, dont le Topic Down, un navire de la société Satram, dont le commandant, Aymard Koumba-Mbina, d’origine gabonaise, a été tué.

Lire l’article sur la flotte cachée de la Chine : pratiques illégales dans la pêche industrielle au Ghana

Reste à savoir ce qu’il est advenu des auteurs de cette prise d’otages aux trousses desquels les unités gabonaises puis nigérianes s’étaient jetées.