Gabon : les centrales syndicales lèvent la menace de grève générale illimitée

Les 12 centrales syndicales qui menaçaient d’entrer en grève générale illimitée ont fait marche arrière le 27 août dernier, à la faveur d’un protocole d’accord signé avec le gouvernement. La signature de ce document a eu lieu à Libreville, au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba.

Notre correspondant au Gabon

Les centrales syndicales gabonaises ont renoncé à entamer leur mouvement de grève générale. Pour y arriver, il a fallu que le gouvernement fasse des concessions, entre autres, la réduction à partir de 2011 de la TVA à 5% sur le prix du ciment, la réduction du prix du gaz à 5450 francs non révisable jusqu’en 2013. L’objectif est de réduire le prix de la bouteille de gaz à 4150 francs CFA d’ici 2013, comme le souhaitent les responsables syndicaux.

Le gouvernement s’est engagé également à réduire la TVA à 5% sur les factures de consommation des compteurs classiques d’eau et d’électricité, puis la réduction de la contribution spéciale de l’eau et de l’électricité de 15% sur le mètre cube d’eau et de 2,5% sur le kilowatt/ heure .

Il a été prévu également une réduction des coûts des prestations de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), ainsi que d’autres mesures sociales visant l’amélioration des conditions de vie des Gabonais.

Les responsables syndicaux et les services techniques du gouvernement ont travaillé pendant de longs mois afin de parvenir à la signature de ce protocole d’accord. Mais il reste à espérer que l’Etat respectera ses engagements afin d’éviter le blocage des services publics, lequel serait lourd de conséquences pour le pays, notamment à quelques semaines de la rentrée des classes.