Gabon : le revenu minimum mensuel des fonctionnaires relevé

Le premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a annoncé lundi dernier, au cours d’une réunion avec les partenaires sociaux à Libreville que le revenu minimum mensuel des travailleurs du secteur public et parapublic sera relevé à 150 000 francs CFA. La mesure est saluée par les populations.

Notre correspondant au Gabon

Avec l’établissement du salaire des fonctionnaires à 150 000 francs CFA, il s’agira de la concrétisation de l’une des promesses faite par l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, lors de la campagne pour la présidentielle du 30 août 2009.

Le secteur privé est invité à appliquer également cette nouvelle mesure qui participera certainement à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Le premier ministre a tenu à préciser que le revenu minimum mensuel (RMM) n’est pas le salaire minimum interprofessionnel garanti(SMIG) qui est de l’ordre de 80 000 francs CFA au Gabon.

Paul Biyoghé Mba estime que la réduction de l’équipe gouvernementale, la suppression de certains postes à la présidence de la République et le plafonnement des salaires des hauts cadres de l’État pourra générer d’importantes sommes d’argent. Lesquelles seront versées aux petits employés de la fonction publique des catégories C et B2.

Cette mesure a été accueillie favorablement par les populations même si les syndicalistes voudraient voir l’État relever la barre plus haut, au regard de la cherté de la vie au Gabon. Il reste à espérer que les opérateurs économiques ne profitent pas de cette embellie des salaires pour hausser les prix des produits de base.