Gabon : Le groupe Rougier cède 35% de ses actions au gouvernement

Le groupe Rougier, spécialisé dans l’exploitation et l’industrialisation du bois, a cédé mercredi 35% de ses actions au gouvernement gabonais à travers un accord paraphé entre le directeur général de la Caisse des Dépôts et de Consignation (CDC), Alain Ditona Moussavou et le vice président directeur général de Rougier SA, Francis Rougier.

Pour le gouvernement gabonais, la signature de cet accord marque la volonté du président de la république Ali Bongo Ondimba d’accélérer la politique d’industrialisation locale des grumes, en vue de générer plus de bénéfice dans les activités d’exploitation forestière, dans le cadre de la diversification de l’économie nationale. Cet accord vise aussi selon les autorités du pays à favoriser la gestion durable des forêts gabonaises, au moment où l’on parle de plus en plus de la transformation locale du bois.

La Caisse des dépôts et de Consignation a été crée par la volonté du Chef d’Etat, Ali Bongo Ondimba, afin de conduire les politiques publiques de notre pays. La signature de cet accord obéit donc à cette volonté politique, à travers son pilier « Gabon industriel’ », a indiqué Alain Ditona Moussavou.

Le groupe Rougier est présent en Afrique, notamment au Cameroun, au Congo et au Gabon, où il emploie globalement près de 3 000 personnes. L’entreprise produit chaque année 186 000 m3 de sciage et de contreplaqué certifiés.