Gabon : lancement de la campagne de lutte contre l’insécurité routière

Le ministre délégué aux transports, Jean Didier Bie, a procédé vendredi à Libreville, au lancement officiel de la campagne de sensibilisation sur la prévention routière, en partenariat avec une petite et moyenne entreprise gabonaise, Les Transports Citadins (LTC). Cette campagne a pour thème : « La lutte contre l’insécurité routière, un enjeu majeur de société ». Le Gabon a enregistré 7000 décès liés aux accidents de la route en dix ans.

(De notre correspondant au Gabon)

Le gouvernement a lancé le 17 mai une campagne de lutte contre l’insécurité routière. Elle vise à sensibiliser toutes les couches de la société, particulièrement les automobilistes sur la problématique des accidents de la route. La situation du Gabon n’est guère meilleure avec la croissance exponentielle du parc automobile. Les embouteillages deviennent légion. Les conducteurs impatients font fi des règles élémentaires de prudence et l’on dénombre de plus en plus d’accidents de la route.

Au cours des dix dernières années, le Gabon a enregistré plus de 23 000 accidents sur l’ensemble de son réseau routier, responsables de plus de 7000 décès et de 11000 blessés, selon la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances (FEGASA). L’incidence financière qui en résulte est de 20,8 milliards de Francs CFA par an.

Ce n’est pas une fatalité

Selon le directeur général de la sécurité routière, la vision du gouvernement est de prendre en compte la construction des infrastructures routières selon les standards internationaux et de mettre en place des outils de prévention routière efficaces, afin de renforcer la sécurité sur les routes et réduire le nombre d’accidents.

« Je me réjouis de la pertinente décision prise par les plus hautes autorités, qui veulent ériger en cinq ans 100 passerelles pour sécuriser la traversée des voies sur l’ensemble du réseau national. Les accidents de la route ne sont pas une fatalité, ils peuvent être évités. C’est pourquoi j’en appelle au sens de responsabilité des automobilistes », a lancé le directeur général de la sécurité routière, Dzimeze Mba.

1,3 millions de morts par an

Les organisateurs de cette campagne conseillent aux conducteurs, entre autres, d’éviter de boire l’alcool avant de prendre le volant, de toujours mettre la ceinture de sécurité, de respecter les limitations de vitesses, de ralentir aux abords des établissements scolaires et de ne pas téléphoner étant en situation de conduite.

L’Assemblée générale des Nations unies a fait de la période 2011-2020, la décennie de la sécurité routière. Les Etats membres sont invités à mettre en œuvre le plan mondial pour la sécurité routière élaboré à cet effet. Les accidents de la route selon les sources onusiennes causent la mort de 1,3 millions de personnes et font entre 20 et 50 millions de blessés par an, surtout dans les pays en voie de développement. Les pertes mondiales qui en résultent se chiffrent à 518 milliards de dollars pour les Etats et les particuliers.