Gabon : la multiplication des crimes rituels dénoncée

Au Gabon où les crimes rituels sont monnaie courante, notamment en temps d’élection, M. Moutessayigoué, le gouverneur de la Province de l’Ogooué-Ivindo dans le Nord-est du pays vient de dénoncer la profanation des tombes et la multiplication des cas d’incestes, lit-on ce mardi dans InfoGabon. Selon le site, il a également accusé certains hommes politiques et des sorciers de la région d’avoir partie liée avec ces abominations. Certains hommes politiques gabonais ont recours aux meurtres suivis de cannibalisme dans leur quête de pouvoirs surnaturels, explique le site.