Gabon : la course motonautique endeuillée par la mort d’un pilote britannique

Le pilote William Nocker de l’écurie norvégienne Welmax est décédé vendredi, lors d’une course de bateaux dans la mer. Son appareil s’est retourné en pleine vitesse et a percuté l’eau. Il est mort sur place.

(De notre correspondant)

La course motonautique de Libreville est endeuillée. Le pilote de l’équipe Welmax est mort vendredi en pleine course sur la côte de Libreville. Il semble que le pilote a été fauché par les vagues, alors qu’il tentait de dépasser le bateau gabonais, Spirit of Gabon. L’équipe de secouristes sur place n’a pas pu sauver l’accidenté.

« Les traditions sont fortes chez nous. Les organisateurs de cet événement sportif auraient dû offrir des cadeaux aux esprits de l’eau avant le début de la course. Ce pilote est sacrifié comme l’holocauste et des rituels de nos puissants marabouts auraient pu faire éviter cet accident. On n’organise pas des jeux dans la mer sans le consentement des habitants de l’eau », a déclaré un jeune Gabonais, sous couvert de l’anonymat. Le co-pilote de William Nocker, Kurt Olsen a été immédiatement transporté à l’hôpital d’instructions des Armées de Libreville dans un état critique. Mais il semble selon les dernières informations que sa vie ne serait pas en danger.

La course de ce samedi et toutes les autres activités liées à cette compétition, organisée pour la première fois sur le sol africain, ont été annulées pour le moment. Une enquête de l’Union internationale motonautique (UIM) a été ouverte, afin d’apporter toute la lumière sur les circonstances de cet accident. La fédération gabonaise de sport motonautique a déjà adressé ses condoléances à la famille du pilote disparu.