Gabon : l’opposition unie contre Ali Bongo Ondimba

Les leaders des partis politiques regroupés au sein du front de l’opposition pour l’alternance et ceux des partis membres de l’Union des forces pour l’alternance ont décidé, ce 17 juin 2015, de s’unir pour combattre ensemble Ali Bongo Ondimba.

A Libreville,

Les leaders des partis politiques regroupés au sein du front de l’opposition pour l’alternance (FRONT) et ceux des partis membres de l’Union des forces pour l’alternance (UFA), représentant une vingtaine de formations politiques ont décidé, ce 17 juin 2015, de s’unir pour barrer la voie à Ali Bongo Ondimba lors de la Présidentielle de 2016. « C’est un grand pas vers une candidature unique de l’opposition », déclarent les opposants au pouvoir en place.

« Aujourd’hui nous allons inaugurer un partenariat intelligent, qui va sceller, devant l’histoire et devant les hommes, un engagement politique sans précédent, à la mesure des enjeux. Pendant longtemps, l’opposition gabonaise était éparpillée en archipel, dans des jeux de posture ou des guerres d’ambitions personnelles, qui la neutralisaient dans d’interminables querelles internes, et la disqualifiaient des batailles nationales. A partir d’aujourd’hui, je suis particulièrement fier de vous annoncer que l’opposition a amorcé un processus de rassemblement pour former un véritable continent qui est appelé à se consolider encore davantage », a déclaré, devant la presse, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, président en exercice du FRONT, annonçant l’unité des deux principaux regroupements des forces de l’opposition.

Les leaders politiques du FRONT et de l’UFA ont « décidé de coordonner leurs actions dans une dynamique unitaire » pour « prendre le pouvoir ». Ils exigent la tenue d’un dialogue national sans exclusion et sans tabou, pour résoudre les problèmes du pays dans la concertation. Ils réclament également la révision de la liste électorale et la mise en place des conditions pouvant permettre, en 2016, l’organisation d’une élection présidentielle « juste, libre et crédible ».

Rappelons que le week-end dernier, deux figures majeures de l’opposition, notamment Pierre Amoughé Mba et Jean Eyeghé Ndong, ont appelé le peuple à soutenir la candidature de Jean Ping pour la Présidentielle de 2016. Cet appel a provoqué l’ire des militants de l’opposition, certains jugeant la démarche de Pierre Amoughé Mba et de Jean Eyeghé Ndong de solitaire et provocatrice.