Gabon : l’opération «ville morte» démarre difficilement

L’opération « ville morte » lancée lundi à Libreville et à Port-Gentil par l’opposition gabonaise n’aurait eu que peu d’écho auprès des populations. Organiser pour protester contre le « coup d’Etat électoral », cette opération était censée paralyser les deux villes pendant trois jours . Mais écrit [le Potentiel->http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_edition=&id_article=86189
], Libreville et Port-Gentil ont connu une activité proche de la normale lundi, les marchés, magasins, entreprises et administrations ayant ouvert comme d’habitude.