Gabon : Jean Ping annonce la création d’un Conseil gabonais de la résistance

L’opposant gabonais Jean Ping a annoncé la création d’un Conseil gabonais de la résistance, qui a pour mission d’unifier les actions contre le régime d’Ali Bongo Ondimba.

L’opposant gabonais Jean Ping, qui conteste toujours la victoire d’Ali Bongo à la Présidentielle du 27 août dernier, ne démord pas. M. Ping a en effet annoncé, dans une déclaration faite le 7 octobre 2016, la création d’un Conseil gabonais de la résistance, qui a la mission d’unifier les actions contre le régime d’Ali Bongo Ondimba.

Jean Ping annonce une série de huit (8) mesures pour combattre pacifiquement le pouvoir d’Ali Bongo qu’il juge illégitime. Parmi celles-ci figurent en bonne place le Conseil gabonais de la résistance, chargé de coordonner et d’unifier les actions « des patriotes et des amis du Gabon opposés au régime illégitime d’Ali Bongo, et favorable à l’alternance démocratique au Gabon ».

En outre, Jean Ping, qui appelle la communauté internationale à des sanctions ciblées contre Ali Bongo et son clan, insiste pour que celle-ci ne reconnaisse pas le pouvoir et le régime illégitimes d’Ali Bongo « issu d’un coup d’Etat militaro-électoral ». En outre, le conseil créé par Jean Ping est chargé de saisir Amnesty International et tous les mouvements des droits de l’Homme sur les évènements post-électoraux, notamment les violence qui ont fait, selon l’opposition plus e cent morts et seulement cinq personnes tuées selon le régime.

Jean Ping avait organisé, jeudi 6 octobre 2016, une journée de recueillement pour les civils gabonais morts lors des violences post-électorales.