Gabon : incendie mortel à l’hôpital Jeanne Ebori de Libreville

L’hôpital Jeanne Ebori de Libreville, l’une des plus importantes structures sanitaires du pays, a pris feu vendredi, en matinée, faisant un mort parmi les malades, a-t-on appris auprès des sources hospitalières. L’origine de l’incident demeure inconnu.

Notre correspondant au Gabon

Selon des sources hospitalières, la victime de l’incendie de hôpital Jeanne Ebori est décédée lors de l’évacuation des malades dans les structures sanitaires de la ville par les responsables de l’établissement, après le déclenchement du feu, vendredi matin.

Le personnel médical et les autres malades, qui étaient mis en observation dans ce centre de santé, ont été sauvés alors que les flammes commençaient à embraser le 3e étage du bâtiment créé vers les années 80, affirme les mêmes sources.

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Antoine Dangouali Yalanzele, venu sur les lieux du sinistre a déclaré ignorer pour l’instant les causes de cet incident, laissant le soin aux sapeurs-pompiers de faire leur rapport.

Les flammes ont été rapidement maîtrisées par la trentaine de pompiers dépêchés sur place, avec l’appui des éléments de la Garde Républicaine (GR). Cette intervention conjointe des pompiers et de la GR a permis de sauver l’hôpital et les immeubles voisins.

Non loin de là, il y a une dizaine de jours, au carrefour Léon Mba, un autre incendie monstre a ravagé un immeuble abritant les magasins des commerçants libanais, vers 4 heures du matin, alors que les populations du quartier dormaient encore.