Gabon : Inauguration d’un Hôpital Universitaire à Owendo

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a inauguré ce vendredi, le centre hospitalier universitaire d’Owendo, en présence de son épouse Sylvia Bongo Ondimba, des autorités municipales, du Premier Ministre Daniel Ona Ondo et de quelques membres du gouvernement.

« La santé reste une priorité pour nous et je suis vraiment satisfait de voir que notre pays se dote d’un nouveau fleuron. Nous sommes sur la bonne voie et les efforts que nous avons entrepris doivent se poursuivre. Après tout ce que nous avons fait aussi à l’intérieur du pays, petit à petit, nous avançons dans notre objectif de faire en sorte que la santé soit une réalité pour tous », a déclaré le chef de l’État gabonais à la presse à l’issue d’une visite de deux heures aux soignants et aux patients du nouvel hôpital.

Accompagné de la Première dame Sylvia Bongo Ondimba, le président de la République a coupé avec elle le ruban symbolique et procédé à la découverte de la plaque inaugurale aux côtés de Daniel Ona Ondo, Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, de Jeannette Mbagou, maire d’Owendo. Présents également à ses côtés, Elise Eyang, Directeur général du CHU et Guy-Pierre Schmitz, directeur général de l’expert autrichien Vamed-Gabon SAS, en charge de la construction de l’établissement que les autorités gabonaises ont souhaité spécialiser en traumatologie et orthopédie.

Une capacité d’accueil de 120 lits

Le couple présidentiel a ensuite effectué une visite des différents services de l’hôpital dont la capacité d’accueil est de 120 lits. Parmi ceux-ci, 25 sont utilisés par la maternité qui offre également un service de néonatalogie. Née de la volonté de la Première dame du Gabon, la maternité a vu naître 658 enfants depuis son ouverture, il y a quatre mois.

Employant 37 médecins dont 2 professeurs, 5 chirurgiens en traumatologie, en orthopédie et chirurgie maxillo-faciale et 13 généralistes, l’hôpital dispose de plusieurs plateaux techniques de pointe qui permettent de diagnostiquer, d’opérer et de rééduquer les patients.

Un hôpital déjà pleinement opérationnel

Depuis le début de l’année, le service d’imagerie a réalisé 3326 radios et scanners et depuis mars 2016, le bloc opératoire a enregistré 155 interventions, en traumatologie et orthopédie. Autant de chiffres qui renforcent la légitimité d’un pôle médical de ce type et fréquenté aujourd’hui à 80 % par des Gabonais immatriculés à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS).

Le nouveau CHU d’Owendo, sorti de terre moins de deux ans après le démarrage des travaux, vient compléter l’offre de soins proposée par le service public aux populations gabonaises. Si la chirurgie est le fer de lance du CHU de Libreville, dont la deuxième phase de travaux a été inaugurée par le président de la République fin mai, le tout nouveau CHU d’Angondjé, qui abrite l’Institut de Cancérologie de Libreville, s’occupe de soigner les cancers. Le site de Jeanne Ebori, dont le chantier est en phase d’achèvement, abritera bientôt un pôle mère-enfant, spécialisé en obstétrique, gynécologie et pédiatrie.