Gabon : Faustin Boukoubi, nouveau secrétaire général du parti au pouvoir

Faustin Boukoubi, ministre de l’agriculture et du développement rural dans l’actuel gouvernement de la république, a été élu au cours du 9è congrès ordinaire du parti démocratique gabonais(PDG) qui s’est tenu à Libreville les 19, 20 et 21 septembre derniers , secrétaire général de ce parti au pouvoir depuis 41 ans au Gabon.

Notre correspondant au Gabon

Il succède à ce poste Simplice Guendet Manzela qui a fait deux mandats à la tête du PDG. Le nouveau secrétaire général du parti démocratique gabonais, tout en remerciant Omar Bongo Ondimba, président fondateur de ce parti et ses autres camarades politiques, a souhaité à chaud que le parti dont il a désormais la charge, se mue en une machine au service du développement. Ses ambitions sont claires. Le PDG au-delà des confrontations électorales, qu’il sait d’ailleurs gagnées d’avance, devrait dans l’avenir s’orienter vers des chantiers socio-économiques afin de répondre aux multiples attentes des populations.

« Notre parti doit être, à l’instar des grandes démocraties du monde, une source d’inspiration, une force de propositions, de suivi, d’évaluation et de réorientation éventuelle de l’action gouvernementale afin que soit résolument mis en œuvre la politique des actes définie par le président de la république » a suggéré le nouveau secrétaire général du parti démocratique gabonais décidé à donner une nouvelle impulsion à son parti.

Son élection au poste de secrétaire général marque selon certains analystes une rupture dans la philosophie politique du parti au pouvoir, décidé de traduire en actes les orientations du fondateur de ce parti. « Trêve de joutes politicienne », avait martelé Omar Bongo Ondimba, le 1er décembre 2007, invitant ses camarades et la classe politique gabonaise à se mettre au service du peuple et non à se sévir de lui afin de satisfaire les égoïsme personnels. C’est dans cet élan altruiste que le nouveau secrétaire général du PDG veut inscrire son action à la tète de ce part.

« La responsabilité de préserver et d’améliorer l’œuvre grandiose de développement réalisée depuis 40 ans par le président fondateur incombe à tout le monde », a-t-il ajouté, invitant les congressistes à se mobiliser massivement pour le développement du Gabon. L’espoir n’est pas perdu, mais rien n’est donné gratuitement. « Il faut des efforts collectifs », a voulu rappelé l’homme politique, afin de générer la croissance attendue par les populations, et l’esprit d’équité pour garantir une meilleure répartition des fruits.

Espérons que le nouveau secrétaire général réussira à transformer ce parti en véritable machine de développement au service des Gabonais et qu’il parviendra à cimenter l’unité dans ce parti miné trop souvent par des querelles intestinales et des divisions intérieures, motivées par des positionnements personnels et l’appât du pouvoir. Les élections locales d’avril 2008 ont amplifié cette tendance et ont montré au grand jour ces schismes qui risquent d’affaiblir ce parti aux affaires depuis plus de 4 décennies.

M. Boukoubi est aux affaires depuis 1990 et a une longue expérience politique. Il est originaire de l’Ogooué-Lolo. Né en 1954, il est marié et père d’une grande famille. Très actif dans le PDG, il a fait de ce parti une religion dans sa province d’origine où le parti démocratique gabonais n’a pas de rival.