Gabon et Guinée Equatoriale : L’ONU poursuit sa médiation sur le contentieux territorial

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rencontré vendredi les Présidents du Gabon, Ali Bongo Ondimba, et de la Guinée Equatoriale, Obiang Nguema Mbasogo, au siège de l’ONU, à New York, pour faire le point avec eux sur le processus de médiation destiné à résoudre le différend frontalier entre les deux pays.

La Guinée équatoriale et le Gabon se disputent en effet la souveraineté de l’île de Mbanié où se trouveraient des gisements de pétrole. En 2004, les deux pays s’étaient accordés pour exploiter cette ressource conjointement, tout en œuvrant pour résoudre leur différend. En 2008, sous l’égide de l’ONU, une médiation avait également été mise en œuvre.

« A notre invitation, les deux chefs d’état sont venus aux Nations Unies dans un effort commun destiné à résoudre le contentieux frontalier », a indiqué Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité de l’ONU, réuni pour une séance consacrée à la sécurité et la paix en Afrique.

« Je suis heureux de voir que les deux dirigeants ont réitéré leur engagement à soumettre ce contentieux à la Cour internationale de justice et à déployer tous les efforts nécessaires pour conclure la médiation engagée aussi vite que possible », a-t-il ajouté.

« Je souhaite souligner qu’ils auront le plein soutien de l’ONU dans leur travail pour trouver une solution », a conclu Ban Ki-moon, estimant que leur venue à New York et le renouvellement de leur engagement constituaient « une importante manifestation de leur qualité d’hommes d’Etat ».