Gabon : Edith Bongo serait morte

Edith Lucie Bongo Ondimba serait décédée. La rumeur persiste depuis quelques jours. Aucune information officielle n’a été donnée mais selon la presse, Omar Bongo Ondimba, le président gabonais, et son beau-père congolais Denis Sassou Nguesso se sont rendus à Rabat, au Maroc, ce week-end, au chevet de la première dame du Gabon dont l’état de santé se serait dégradé.

Edith Lucie Bongo Ondimba, 44 ans, première dame du Gabon et fille du président congolais, Denis Sassou Nguesso, serait morte dans la nuit de vendredi à samedi. Le site Congopage, affirme avoir reçu plusieurs emails et appels téléphoniques lui annonçant la nouvelle. Et au Gabon comme à Paris circulent de nombreuses rumeurs faisant état du décès de la première dame du Gabon. Mais officiellement, aucune information n’a été fournie. L’ambassade du Gabon en France jointe par Afrik.com, a démenti l’information.

Vendredi, l’agence Panapress qui citait une source bien informée, a indiqué que le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a quitté précipitamment Libreville, jeudi soir, pour Rabat, au Maroc. Il se serait rendu au chevet de son épouse, accompagné de quelques-uns de ses enfants et des membres de sa famille. Selon la même source, l’état de santé d’Edith Lucie Bongo Ondimba s’est «sérieusement dégradé» et le président gabonais en a été informé alors même qu’il présidait le conseil des ministres. Selon des informations recueillies par Afrik.com, le président gabonais se trouverait encore au Maroc.

Denis Sassou Nguesso, le père d’Edith alors qu’il a déjà effectué une visite au Maroc le 4 décembre dernier, s’est aussi rendu à Rabat, samedi dernier, dans le cadre d’une visite privée, a indiqué dimanche l’Agence France presse (AFP). Selon l’Agence de presse africaine (APA), cette visite serait liée à l’état de santé de sa fille, hospitalisée au Maroc.

Une maladie incurable

Depuis deux ans, la première dame du Gabon vit entre la France et le Maroc où elle suit des soins médicaux intensifs, rapporte Afrique en ligne. Edith Lucie Bongo Ondimba souffrirait d’une maladie incurable « qui la maintient dans l’agonie la plus totale et dans le besoin d’attention », indique BDP Gabon un site proche de l’opposition gabonaise. D’autres rumeurs la disent atteinte d’une maladie mentale.

Pour couper court à ces rumeurs, en 2007, la présidence gabonaise avait publié un communiqué selon lequel la première dame du Gabon «avait besoin de repos après s’être beaucoup investie aux côtés de son époux lors de l’élection présidentielle de décembre 2005».
Edith Lucie Bongo née Sassou, est diplômée en médecine mais n’aurait jamais exercé la profession. Mariée à Omar Bongo depuis 1994, elle a également créé plusieurs Ong humanitaires dont l’Opdas, Organisation des premières dames d’Afrique contre le VIH-Sida.