Gabon : arrêt de cours à l’UOB suite aux actes de vandalisme des étudiants

Suite au mouvement d’humeur entamé par les étudiants mercredi passé en rapport avec des réclamations liées aux conditions d’attributions de bourses et à l’harmonisation du système LMD dans l’ensemble des départements de l’université, le rectorat de l’université Omar Bongo par voie de presse a annoncé l’arrêt des cours au sein de l’université à compter de ce mardi 17 janvier 2012.

« Devant l’intransigeance des étudiants, et après un compte rendu fait à Monsieur le ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur (…), ce dernier s’est personnellement rendu le vendredi 13 janvier 2012, sur le campus universitaire où il s’est entretenu, pendant près de 5 heures avec les étudiants réunis en assemblée générale. Au terme de cette réunion qui s’est achevée dans un climat d’apaisement, il a été convenu que les étudiants de l’université Omar Bongo devraient faire parvenir le lundi 16 janvier 2012 au ministère, tel que cela a été demandé aux étudiants d’autres universités et grandes écoles, les états nominatifs des réclamations relatives aux bourses et leurs justificatifs, en vue de leur examen par le gouvernement », explique le recteur de l’UOB.

« Sans que les listes demandées aient été dressées ni transmises au ministère, les autorités rectorales ont noté, avec une forte surprise, la reprise ce lundi 16 janvier 2012, d’actes de vandalisme et la perturbation des activités sur le campus de l’UOB. Dans la mesure om les cours du semestre, ainsi que les examens sont pour l’essentiel terminés dans plusieurs départements, et en vue de prévenir tout risque de débordement, il est décidé d’avancer les vacances de la CAN, pour ce qui concerne l’université Omar Bongo au mardi 17 janvier 2012 », a-y-il décidé.

Les modalités pratiques des rattrapages de certaines évaluations seront communiquées en temps opportun aux enseignants et aux étudiants, a annoncé le recteur de l’UOB.

Rappelons que depuis la semaine dernière, les étudiants de l’UOB sont descendus dans la rue pour réclamer entre autres, le payement de leurs bourses et l’harmonisation su système LMD dans l’ensemble des départements de leur établissement. Ils avaient à l’occasion barricadé le portail central de l’UOB, incendié les roues des véhicules et perturbé la circulation sur la voie principale. Ils ont également perturbé le déroulement normal des cours dans les autres écoles supérieures du pays.