Gabon : André Mba Obame déménage

André Mba Obame, le secrétaire exécutif de l’ex-Union nationale (UN) et député du 1er siège du Haut Komo qui s’est proclamé président de la République du Gabon le mois dernier, est sorti du siège des Nations unies à Libreville, dimanche vers 11 heures, accompagné des membres de son gouvernement parallèle. Ils étaient réfugiés depuis le 25 janvier dernier au PNUD. Ils ont tous regagné leurs domiciles privés.

De notre correspondant

André Mba Obame et ses partisans sont sortis du siège du PNUD dimanche, vers 11 heures, à bord des véhicules des Nations unies. Ils y ont passé plus de 4 semaines. Ils n’ont fait aucune déclaration publique, mais selon des sources proches des cadres de l’ex-UN, l’ancien ministre gabonais de l’Intérieur fera une déclaration publique mardi pour expliquer clairement à ses supporters les raisons qui ont motivé son acte du 25 janvier.

Il parlera peut-être aussi de son avenir politique et de la manière dont il compte désormais continuer son combat pour la démocratie, alors que son parti, l’Union nationale a été dissout par le gouvernement et que les salaires des membres de son gouvernement ont été coupés par l’Etat.

M. Mba Obame, après s’être proclamé président de la République du Gabon, a été accusé de haute trahison par le gouvernement d’Ali Bongo, qui envisage demander la levée de son immunité parlementaire, en vue de le traîner devant les tribunaux. Mais il est possible que cette option soit rapidement abandonnée au profit de la paix sociale. L’arrestation et l’incarcération du député du 1er siège du Haut Komo (Medouneu) pouvant entraîner un soulèvement populaire, les autorités de Libreville joueront certainement la carte de l’apaisement, tel que souhaité par une bonne partie de la société civile.

Rappelons également que le procès des supporters d’André Mba Obame, qui ont été accusés par le pouvoir en place pour trouble à l’ordre public, au cours de leurs manifestations non autorisées a été renvoyé pour la deuxième fois jeudi dernier. Une nouvelle audience est prévue pour le 4 mars prochain, selon les sources judiciaires.