Gabon : Ali, un étranger dans la famille Bongo ?

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba

Depuis son retour du Maroc où il était en convalescence suite à un accident vasculaire cérébral le Président du Gabon, Ali Bongo, aurait fermé ses portes à des proches parents au point de créer des mécontents.

Ali Bongo se fait rare. Très rare même. Surtout du côté de sa famille où c’est la rogne. Certains membres de sa famille lui reprocheraient en effet de se terrer et se tenir loin d’eux, notamment depuis son retour de convalescence du Maroc, le 23 mars dernier. Suffisant pour que ces proches du chef de l’Etat tentent une visite forcée au palais de Libreville.

Ces proches du dirigeant ont tenté, vendredi 26 juillet, de le rencontrer à son domicile, en vin. En lieu et place d’être reçus par Ali Bongo, c’est la fille du chef de l’Etat, Malika Bongo, qui a été chargée de tenir ces visiteurs indésirables éloignés du domicile du Président gabonais.

Ce déplacement serait motivé par l’éviction par le chef de l’Etat de sa cousine Nicole Christiane Asselé du poste de Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Depuis fin mars, Ali Bongo, victime d’un accident vasculaire cérébral, en octobre 2018 en Arabie Saoudite, a limité ses sorties publiques.