Gabon, Ali Bongo mort ou évacué : questions autour d’une mystérieuse absence

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, alors au Maroc

Plus de deux semaines que les Gabonaises et les Gabonais n’ont aucune nouvelle officielle de leur Président Ali Bongo Ondimba, annoncé à Londres, sans que le palais n’infirme ou ne confirme, ouvrant la voie à de nombreuses questions, notamment de savoir si le dirigeant est encore en vie ou simplement évacué. S’il n’est pas au… Gabon.

C’est un Ali Bongo avec des ennuis de santé qui a complètement disparu, sans que personne ne puisse dire avec exactitude où il peut bien se trouver. En clair, Gabonaises et Gabonais n’ont aucune nouvelle de leur Président, annoncé avoir quitté le pays depuis le 4 avril dernier. D’où une grosse inquiétude qui trouve son sens dans le fait qu’Ali Bongo revenait à peine du Maroc où il a passé une convalescence de quasiment quatre mois.

A lire : Gabon : « Très affaibli », Ali Bongo évacué à Londres ?

En effet, après un accident vasculaire cérébral dont il  été victime le 24 octobre 2018 en Arabie Saoudite, Ali Bongo, suite à des soins reçus sur place, quittera Riyad le 28 novembre 2018, pour se rendre au Maroc, sur invitation de son  » ami et frère « , le roi Mohammed VI, dans le but de poursuivre sa convalescence. D’abord admis à l’hôpital militaire de Rabat, Ali Bongo, aux soins attentifs, entre autres, des médecins marocains sur instructions du roi, a retrouvé une bonne partie de sa motricité, avant de regagner le Gabon, le 23 mars 2019, debout, aidé d’une canne.

A lire : Gabon : « Appel à agir » pour une expertise médicale d’Ali Bongo

Alors que Gabonaises et Gabonais pensaient avoir enfin retrouvé leur chef d’Etat, visiblement en forme, voilà que, dix jours seulement après son retour au pays, le Président est annoncé malade, au point d’être évacué à Londres. Une évacuation qui demeure, à ce jour, un véritable mystère au Gabon, et dans le monde entier. D’autant qu’aucune communication officielle n’a été faite autour de ce qu’il convient d’appeler une disparition, aux yeux des Gabonaises et des Gabonais, qui légitimement, se demandent où se trouvent Ali Bongo.

A lire : Ali Bongo absent : « Le Gabon est l’otage d’un clan »

Cette question est d’autant plus légitime que des inquiétudes avaient vu le jour, en février dernier, s’agissant de l’authenticité de la personne présentée par les autorités gabonaises comme étant Ali Bongo. A cette époque, nombreux étaient ceux qui étaient convaincus que celui qui était annoncé rentré au Gabon était un sosie du Président, qui, selon l’opposition, était dans une incapacité totale et ne serait pas prêt de revenir dans ce pays d’Afrique Centrale.

A lire : Gabon, Vacance du pouvoir : « Il n’y a pas de sosie » d’Ali Bongo

Plus de deux mois après, la question demeure entière. Et d’autres questions refont surface. Ali Bongo est-il mort ? Est-il complètement paralysé ? A-t-il été victime d’une récidive de son accident vasculaire cérébral ? Est-il évacué à Londres, Rabat, ou à Dakar au Sénégal chez Macky Sall qu’il a récemment rencontré au Maroc ? Ou bien est-il tout simplement au Gabon ? Mystère !