Gabon : Ali Bongo, le choc !

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, est sous le choc. Une situation dans laquelle se trouve le dirigeant de ce pays d’Afrique Centrale et qui se justifie. Les détails.

« Il fut un grand serviteur de l’Etat, qui aura consacré sa vie au Gabon et aux Gabonais. M. Emmanuel Issoze Ngondet s’en est allé, ce jour, trop tôt. C’est une perte immense pour notre pays. Je garde à l’esprit le souvenir d’un ami fidèle et loyal. Puisse-t-il reposer en paix ». Ces mots, forts du reste, sont du Président du Gabon, en hommage à Emmanuel Issoze Ngondet, Député de Makokou, qui, rappelle la presse gabonaise, a occupé plusieurs postes ministériels, pour finir à la Primature, en 2016.

Ainsi, Ali Bongo Ondimba réagissait au décès de son ancien chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, survenu dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin 2020. La mort d’Emmanuel Issoze u, ancien Premier ministre du Gabon, entre 2016 et 2019, a plongé le dirigeant dans une douleur profonde. Et c’est sur Twitter que le Président a regretté le départ prématuré de ce « grand serviteur de l’État ».

Pour sa part, Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères, a partagé sa douleur, en ces termes : « Tristesse immense d’apprendre le départ sans retour de notre aîné, Emmanuel Issoze Ngondet, ancien Premier ministre. Une étoile qui laisse une trace indélébile par son parcours. Un homme d’État au sens élevé du sacerdoce pour la République ».