Gabon: 15 morts dans les violences de Port-Gentil selon l’opposition

Le bilan des violences à Port-Gentil, après l’élection d’Ali Bongo à la présidence du Gabon, fait controverse. L’opposition dénombre 15 morts au moins tandis les autorités maintiennent le chiffre de trois tués, rapporte TV5. L’opposant Pierre-André Kombila, député et médecin de formation, a assuré qu’ « il y a 15 corps » à la morgue de l’hôpital de Ntchengue, au sud de la cité pétrolière. Candidat à la présidentielle de 1998 et plusieurs fois ministre, Pierre-André Kombila a soutenu à la présidentielle de 2009 l’opposant Pierre Mamboundou.