Gabby Sidibe : B »Elle »

A l’occasion du 25e anniversaire de l’édition américaine du magazine Elle, quatre jeunes personnalités montantes, âgées de 25 ans, ont étés choisies pour faire la couverture du magazine. Parmi elles Gabourey (Gabby) Sidibe, la jeune actrice révélée au public par le le film

Precious. Après avoir été ignorée par le magazine Vanity Fair l’année dernière – elle ne figurait pas en couverture de son numéro spécial jeunes talents d’Hollywood -, miss Sidibé tient sa revanche. La comédienne afro-américaine est en couverture du Elle américain d’octobre 2010 et cela ne laisse personne indifférent.

Quand le magazine Vanity Fair avait fait son numéro spécial « nouveaux talents d’Hollywood » à l’occasion des Oscar, l’année dernière, tout le monde avait remarqué que ceux choisis pour faire la couverture étaient tous blancs. Aucune autre « minorité ethnique » n’était représentée. Notamment Gabourey (Gabby) Sidibe, l’actrice plébiscitée et en lice pour l’oscar de la meilleure actrice pour le film Precious. Ne remplissait-elle pas les critères de beauté de la presse généraliste ? Le magazine avait toujours refusé de s’exprimer sur le sujet.

La presse, elle, a réagi à cet « oubli » et a traité le magazine de raciste. Les médias communautaires et les blogs se sont enflammés. Un magazine nommé Fearless (sans peur) a même décidé de concocter une réponse à Vanity Fair en faisant un numéro jeunes talents noirs de Hollywood. Surprise : Gabby Sidibe n’y figurqait pas non plus !

C’est que la jeune actrice a un « handicap » à Hollywood : son obésité.

Sûre d’elle et refusant toutes les propositions des compagnies diététiques qui veulent la faire maigrir, Gabby Sidibe assume ses rondeurs et tant pis pour ceux que cela gêne ! Après une année très mouvementée, la comédienne Gabby Sidibe a enfin sa première couverture de magazine grand public, celle de l’édition d’octobre du Elle américain. Il a choisi quatre jeunes femmes dont l’étoile a commencé à briller et qui ont le même âge que la revue qui célèbre son quart de siècle d’existence.

Miss Sidibe avait auparavant fait la couverture du mensuel afro-américain Ebony en mars 2010. Elle est l’une des quatre couvertures que le magazine fait pour ces 25 ans, les autres étant les actrices Amanda Seyfried et Megan Fox et la star de téléréalité Lauren Conrad. Mais cela reste une couverture, on y voit une Gabby pleine de joie de vie et riant au éclats. Une sorte de pied de nez à ses détracteurs ? Qui d’ailleurs n’ont pas trouvé autre chose à faire que se plaindre du fait qu’elle ait été « éclaircie pour être mieux perçue par le public » ou photographiée sous un angle peu flatteur.

Elle a réagi en disant que c’était une question d’éclairage. « Nous avons quatre couvertures différentes, ce mois-ci et la couverture de Gabby n’a pas été retouchée, ni plus ni moins que celle des autres. Nous avons eu 25 sujets dignes d’une couverture dans notre portfolio et nous avons choisi Gabby à cause de qui elle est. Nous avons conçue cette séance photo comme une histoire de jeunes femmes exubérantes qui changent le monde. Si vous jetez un coup d’oeil au portfolio, vous verrez que chacune de ces femmes a été photographiée de différentes manières et pour différentes raisons», précise le communiqué publié par Elle.

Retouchée ou pas, Gabby Sidibe continue a faire son bonhomme de chemin en travaillant et en apparaissant dans plusieurs magazines comme Vogue. La couverture de la revue Elle marque-t-elle le début de sa carrière de cover girl ?