Fred Bendongué danse « OK Jaz’en Forme ! »

Une chorégraphie résolument moderne sur une musique des années 60, aujourd’hui parmi les classiques de l’Afrique, voilà de quoi réjouir les sens. Avec son nouveau spectacle, OK Jaz’en Forme !, créé au début du mois, à la Maison de la Danse de Lyon, Fred Bendongué se produit 22 au 24 mars au Sémaphore-Théâtre d’Irigny, avant de poursuivre une tournée qui le ménera dans plusieurs villes de France et en Martinique.

Par Florence Le Nulzec

De Vénissieux, où il fait ses débuts avec le mouvement Hip Hop dans les années 80, à la Maison de la Danse , où il a pu exprimer sa sensibilité il y a déjà 15 ans, Fred Bendongué a parcouru du chemin. Formation éclectique qui passe par les danses classiques, contemporaine, jazz, claquette, puis capoeïra qu’il est le premier à enseigner à Lyon, il crée des spectacles à son image, métissés. Né d’un père Camerounais et d’une mère Française, il s’intéresse à toute la panoplie des expressions artistiques de la diaspora africaine et antillaise qu’il restitue à travers ses chorégraphies.

Une richesse construite dans la diversité des sources

Il fait ses premiers pas sur les planches avec le mouvement Hip Hop au sein de la Compagnie Traction Avant , née dans le quartier des Minguettes à Vénissieux (banlieue de Lyon – France). Il s’initie ensuite à différentes formes chorégraphiques avant d’être invité par Roland Petit comme soliste sur sa création Mer Méditerranée. En 1992, il crée la Compagnie Azanie, monte son premier spectacle Demi Lune et travaille sur des musiques de Joséphine Baker et Archie Schepp, sur les origines de la break danse et du hip hop, avant un premier passage à la Maison de la Danse de Lyon qui verra la reconnaissance de son travail.

Un beau parcours

Suivent trois spectacles issus de ses lectures des classiques de la littérature noire, avant la consécration nord américaine en 1996 : un Bessie Award, attribué pour la première fois à un Français. Il s’initie à la Capoeïra Angolo, fait connaissance avec Rui Moreira, du Grupo Corpo , avec qui il crée en 1999 D’une rive à l’autre qui fera le tour du monde, puis commence à travailler en Afrique où il s’ingénie à enrichir encore son inspiration tout en partageant son expérience. En 2003, il crée sa nouvelle Compagnie Fred Bendongué avec laquelle il développe des projets centrés sur la Danse et de nouvelles collaborations avec l’Afrique, et notamment le Congo Kinshasa. Naissent Rumba vers Kin…, puis Ok Jaz’en Forme ! que nous avons eu la chance de découvrir cette semaine à Lyon.

Un spectacle sensible, sensuel et rythmé

OK Jaz’en Forme ! – titre inspiré du groupe zaïrois mené par Franco Luambo Makiadi dans les années 60 – est une fresque, une allégorie du bal africain, qui prend racine et s’épanouie dans la rumba congolaise. Sur cette musique née à Cuba des esclaves venus d’Afrique, réappropriée et enrichie par les Congolais, Fred nous emporte dans une chorégraphie contemporaine qui puise ses racines dans l’Afrique et les influences multiples qui l’ont inspiré. Un moment de plaisir visuel, auditif et physique – et oui, ça swingue ! – qui nous emmène apparemment loin du Hip Hop, mais toujours dans les danses urbaines, et où le rhythm’n’blues n’est pas absent. En fond sonore, des enregistrements de moments de radio : indépendance, couronnement, rupture démocratique, massacres ; mais toujours la danse prend le dessus, avec grâce, rondeur et persistance. Une belle création de et pour notre époque.

 Du 22 au 24 mars au Sémaphore-Théâtre d’Irigny, en région lyonnaise.

 Le 4 avril en Martinique, au CMAC

 Le 30 mai, au théâtre Duchamp-Villon, à Rouen.