Fraude sur Internet : un faux « Mark Zuckerberg » arrêté au Nigeria

Jatto Sheriff et Mark Zuckerberg
Jatto Sheriff et Mark Zuckerberg

Un homme de 21 ans a été arrêté pour fraude présumée au Nigeria. Connu sous le nom de Jatto Sheriff, il se faisait passer pour Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, selon une publication récente de l’EFCC (Commission nigériane contre les délits économiques et financiers).

Pour gagner sa vie, Jatto Sheriff, n’a pas trouvé mieux que de chercher à escroquer les paisibles citoyens sur les réseaux sociaux. Mieux, il se faisait passer pour Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, pour se livrer à une escroquerie amoureuse trompant ainsi les victimes sous de faux prétextes pour obtenir de l’argent. Après une enquête menée avec succès par les agents de l’EFCC, Sheriff a été arrêté et condamné à la prison pour des infractions relatives à l’usurpation d’identité et de la cybercriminalité.

Le faux « Mark Zuckerberg » est désormais en train de méditer sur son sort en prison. Il servira peut-être d’exemple à d’autres jeunes qui s’adonnent à cette pratique sur les réseaux, à la quête du gain facile. Certains jeunes vont jusqu’à montrer la richesse qu’ils ont acquise grâce à la fraude. Un exemple typique est une vidéo récente de quelques jeunes garçons exhibant plus de six iPhone 13 qui, selon eux, valent 6 millions de nairas.

Le cas de Hushpuppi, cet arnaqueur nigérian, qui a été interpellé est pourtant encore dans les mémoires, mais de plus en plus de jeunes s’adonnent encore à la cybercriminalité, connaissant la sanction. Malgré les efforts des Etats, cette pratique malsaine gagne du terrain, puisque l’internet est un village planétaire et il est difficile de contrôler parfois tous ces cybercriminels.

La fraude sur Internet est devenue une activité qui a captivé l’esprit de beaucoup de jeunes. En Côte d’Ivoire, on les appelle les « brouteurs ». Les gens, en particulier les jeunes, tirent de la joie de frauder les autres et de gagner leur vie grâce à l’acte.